[Focus] Ceux qu’il ne faut pas manquer au MaMA 2015

Vendredi 16 octobre 2015

Vendredi 16 octobre 2015 (1/2)

SAGE (Le Divan du Monde / 22h05)

Échappé de Revolver sans faire de bruit, Ambroise Willaume nous séduisait avec tact à la sortie de son tourment pop électronique « In Between », son premier EP sous le pseudo SAGE. Souvent au piano, l’homme fragile nous désarme avec évidence, dégainant sa voix comme des balles de cristal prêtes à se briser contre nous au moindre de nos gestes. De quoi nous donner le goût du risque.

Las Aves (La Machine du Moulin Rouge / 23h30)

Après l’aventure agitée de The Dodoz, le quatuor toulousain revenait en fin d’année dernière sous un nouveau nom, Las Aves, accompagné d’un premier EP pour appuyer sa nouvelle direction. Si la formation reste inchangée, la formule, elle, subit une métamorphose totale où l’indie rock à l’anglaise façon The Rakes ou The Pigeon Detectives des débuts laisse place à une acid pop à la croisée du hip-hop de M.I.A. et d’une pop exotique.

crédit : Adrien Cassignol
crédit : Adrien Cassignol

K.Flay (La Machine du Moulin Rouge / 22h30)

La MC et beatmaker de San Francisco bercée par l’indie Kristine Flaherty, alias K.Flay, défend avec inspiration un hip-hop multiforme entre trap, chill et mélodies pop. Rendue célèbre grâce à ses collaborations avec le producteur de Vancouver, Vanic, la jeune trentenaire se plaît à évoluer foncièrement d’un single à l’autre pour mieux nous surprendre.

Kid Wise (La Cigale / 19h15)

Jeunes, passionnés, talentueux, les Toulousains de Kid Wise ont tout pour eux. Des titres accrocheurs qui ne s’embarrassent pas des formats, des thèmes universels sur l’amour et l’enfance qu’ils abordent avec sensibilité et une capacité rare à fraterniser les corps et les esprits dans une transe commune et communicative sur scène. Décidément, on les aime toujours d’amour.

crédit : Mathilda Cabezas
crédit : Mathilda Cabezas

Mutiny on the Bounty (Le Bus Palladium / 21h20)

Côté math rock, les Luxembourgeois de Mutiny on the Bounty ont tout à nous apprendre. Le quatuor instrumental déverse avec fougue ses flots de riffs et ses fûts par-dessus bord pour affronter les plus grosses vagues d’un rock qui se vit comme une tempête. Attention à ne pas vous laisser emporter par les courants !

Mutiny on the Bounty


Maïa Vidal (Les Trois Baudets / 22h20)

Ce qui nous passionne chez Maïa Vidal, c’est son aisance à poser sa voix joueuse et fantasmagorique sur des constructions instrumentales follement éclectiques. Éperdument libre de ses mouvements et de ses directions musicales, la chanteuse et compositrice franco-américaine nous emmène où elle veut, quand elle veut ; et on la suivra aveuglément.

Tahiti Boy & The Palmtree Family (Le Divan du Monde / 19h45)

Grands enfants de la french touch et de l’indie pop, Tahiti Boy & The Palmtree Family, emmené par son chanteur David Sztanke, aime brouiller les pistes d’un univers indéfinissable et polymorphe. Ainsi, le projet parisien évoque tantôt Arcade Fire, tantôt Jamaica (rien d’étonnant quand on retrouve la moitié du duo, Antoine Hilaire, à la guitare) et David Bowie.

Tahiti Boy


Is Tropical (La Cigale / 21h40)

Avec l’arrivée de Kirstie Fleck au chant (déjà présente sur le hit « Dancing Anymore »), le band londonien Is Tropical modifie les attentes de son troisième album, « Black Anything ».
Changement de label (Bye bye Kitsuné, bonjour Axis Mundi), de line-up, mais également d’univers : le projet dévoile par étapes, en cinq parties, son futur disque enregistré sur les cinq continents et dont chaque single est une pièce unique.

Heymoonshaker (La Cigale / 20h25)

Jamais dans l’Histoire le blues et le beatbox n’auront produit un si beau mariage qu’avec Heymoonshaker, rencontre entre le guitariste et chanteur à la voix écorchée Andy BaLcon et l’épatant Dave Crowe aux percussions vocales à s’en décrocher la mâchoire.
Grisant, habité et furieusement talentueux, le duo britannique impose plus que le respect ; l’écoute. La bonne nouvelle, c’est la sortie de son second album début octobre.

crédit : Bruno Migliano
crédit : Bruno Migliano

Svper (Le Bus Palladium / 22h30)

Luciana et Sergio forment Svper, duo électro-pop-psychédélique barcelonais partagé entre la candeur vocale de sa chanteuse et la douce noirceur de ses compositions synthétiques. Une vraie curiosité.

Svper

Partager cet article avec un ami