[Entourage #28] Praa

En 2015, nous découvrions Marion Mayer, une guitare folk pour seule partenaire de ses ballades poétiques. Au fil de ses premiers singles et EPs, la musicienne rennaise annonçait pourtant son envie de changement. Il s’agissait pour elle de quitter en douceur le cocon, certes confortable, mais étroit de l’acoustique. La démonstration sera faite en conclusion du fascinant « Into The Wall » ; porte ouverte vers la poursuite de sa mue artistique. C’est avec « Modeling Clay », incarnation d’un RnB trempé dans une soul langoureuse que Marion devenait Praa, le temps de trois minutes sensuelles et brûlantes au cœur de l’hiver indien. Signée sur le jeune label rennais Elephant & Castle, fondé par le producteur Timsters et faisant depuis deux ans le pari de la nouvelle scène pop électronique locale, de Colorado à Moodkint, Praa, seule femme à bord, complète l’équipée fatale. Elle impose depuis, à chacune de ses sorties, son nouveau souffle soul revigorant et rafraîchissant, griffé d’une féminité affirmée et irradiante. Et puisque nous sommes convaincus chez indiemusic qu’une carrière réussie est souvent l’affaire de quelques rencontres heureuses, Praa nous fait le plaisir de nous partager cinq amitiés fortes, de celles qui ont forgé son identité artistique.

Praa par Ines Chtouki
crédit : Inès Chtouki

Timsters

Je l’ai d’abord connu en tant que chanteur de Manceau, groupe dont j’étais et suis toujours complètement fan. Je les ai vus plusieurs fois en concert, sans même aller essayer de le rencontrer. Puis on a travaillé une première fois tous les deux sur un de mes anciens projets. J’étais super intimidée. On a continué à se croiser lors d’évènements rennais, et assez naturellement on en est venu à commencer à travailler sur mes nouvelles chansons quand il a monté son label Elephant & Castle. Je n’avais encore jamais vécu une alchimie musicale aussi forte. Je n’en serai pas là sans lui. Je lui dois énormément. Et je suis très fière d’avoir pu travailler sur quelques-uns de ses morceaux.


Colorado

Les petits frères. Deux petits gars bourrés de talent, drôles, profonds. J’aime autant faire la fête avec eux que refaire le monde sur un bout de canapé en contre-soirée. Ils ont une énergie de dingue sur scène, ils se complètent à merveille. Je suis très touchée qu’ils m’aient demandé de chanter sur leur premier album, à venir bientôt.


VedeTT

Les copains, qui m’ont accueillie à bras ouverts dans leur bande il y a quelques années quand je venais découvrir les rues d’Angers. On a passé plus d’une soirée à traîner au Joker’s Pub, pour jouer ou boire des coups. Ils sont passionnés, de vrais mélomanes et ça fait du bien. Leur premier EP est passé en boucle dans ma voiture pendant des mois. Je suis contente de voir qu’ils poursuivent bien leur route.


Clarens

Si j’ai bien un regret, c’est de ne pas l’avoir vu en concert quand il tournait. On ne se connaissait pas encore, j’ai découvert sa musique bien après. « A Cause For Concern » est une pièce importante dans ma discothèque, les compos sont dingues, sa voix est magnifique. J’ai du mal à ne pas être émue en écoutant « Change ». Ousseynou est également un photographe très doué. J’ai eu la chance qu’il fasse mes premières photos de presse.


Lenparrot

Un garçon que je n’ai pas encore assez croisé, ami d’ami, mais sa voix me fait frissonner dès les premières notes. J’avais pris une belle claque en le découvrant pour la première fois à l’Ubu il y a quelques années. Quand j’ai commencé à travailler mes morceaux avec Timsters, il terminait d’enregistrer son album dans la régie d’à côté.


Enchanteresse des sens au timbre de velours, Praa a toutes les cartes en main pour s’imposer en 2018 comme la révélation d’une neo soul féminine et étincelante.
Déclinant ses pérégrinations sensitives et émotionnelles au fil de ses clips, parfois en collaboration (avec Maximilien sur le trip-hop atmosphérique d’« Alliance »), Marion décline sa nouvelle identité avec talent et sérénité. En attendant la sortie de son premier album annoncé pour janvier 2019, en guise d’obsession musicale, nous nous laisserons guider par le groove brûlant et dévorant de « Do It All Again », nouvelle insertion sur la voie d’un succès que l’on souhaite au long cours.


Retrouvez Praa sur :
FacebookTwitterSoundcloud

Fred

rédacteur en chef curieux et passionné par les musiques actuelles et éclectiques

Partager cet article avec un ami