[EP] Volage – Strangers

En attendant un nouvel album d’ores et déjà en cours de conception, Volage nous offre « Strangers », petite merveille de pop psyché apte à faire rougir n’importe quelle nouvelle formation se risquant dans ce périlleux mélange. L’alliance parfaite de mélodies catchy et d’un sens de la composition ciselé et précis. 

« Strangers » ne se savoure pas comme n’importe quel autre disque. En effet, le dernier effort en date de Volage s’articule autour d’un triptyque dont les mouvements solaires, en plus d’être d’une admirable cohérence, se risquent à frôler bien d’autres planètes. Au cœur de sonorités dynamiques et paisiblement posées, le chant raconte l’égarement face à soi-même, l’introspection menant à l’interrogation d’une forme de vie propre à chacun de nous. Plus que le sens, c’est l’émotion qui domine ces cinq titres, courts certes mais ardents et allant droit à l’essentiel.

Ralentissant pour tomber en totale contemplation, les trois premiers chapitres passent ainsi de la faiblesse, de l’égarement à la
redécouverte de soi au milieu du chaos. D’abord rock et énergique dans ses intentions (« The Strangers (The Weakness »), l’opus s’apaise, s’assied face à la foule afin de mieux s’en distinguer. S’achevant sur les plaines solitaires du magnifique et lent « The Strangers (The Aftermath) », le voyage évoqué musicalement et lyriquement rebondit et s’enfonce davantage dans le rêve et les visions d’un futur plus fluide, acceptant aussi bien la répétition de gestes devenus habituels que d’élans nécessaires à la motivation du corps et de l’esprit (« Horses »). Une cure de jouvence ne s’achevant pourtant pas dans la facilité et la passivité, dès lors que « Home Therapy » délivre ses éclats progressifs pour mieux tromper l’auditeur et l’obliger, en complice avéré, à revoir tout ce qu’il vient d’éprouver, cycle éternel de la renaissance perpétuelle.

Quinze minutes reflétant les effets du temps et les baumes à appliquer pour apaiser nos tourments. Un plaisir suave et sucré qui prouve, une fois de plus, que Volage connaît bel et bien sa place, évidemment privilégiée, au Panthéon d’un art hexagonal souvent imité mais jamais égalé.

« Strangers » de Volage, disponible depuis le 28 février 2020 chez Howlin Banana Records.


Retrouvez Volage sur :
FacebookBandcamp

Partager cet article avec un ami