[Clip] [Exclusivité] Valoy – Heureux dans la vie

Figure singulière de la scène musicale française depuis de très nombreuses années, le touche-à-tout Olivier Vallois alias Valoy a choisi l’année 2021 pour sortir son 3e album, « Dolman » après un premier jet long format en 2003 au nom singulier et évocateur, « Police secrète de Varsovie », puis un second en 2009, intitulé « 24’ Piece ». Explorateur gourmand et versatile de la musique pop, sans œillère ni barrière stylistique, l’artiste désormais basé à Rennes, lève le voile sur son inspiration nouvelle à travers la confession synthétique minimaliste et électro pop d’« Heureux dans la vie », matière émotionnelle parfaite pour laisser s’exprimer un espace cinématique sans paroles tout en suggestion et en ellipse. Ce clip, qui se rapproche bien plus par certains aspects d’un mini court-métrage, est à découvrir en exclusivité sur indiemusic.

Il faut peut-être commencer par le commencement : celui d’un chemin esthétique musical quelque part entre l’electro pop, la synthwave et l’italo disco… combinant les effets de trance typiquement dancefloor avec la mélancolie d’un chant caverneux et hypnotique. À l’instar des French Cowboy et des Spaghetti25c – dont il est proche aussi bien humainement qu’artistiquement – il y a, semble-t-il, une attirance pour le son d’une époque, pour son atmosphère, pour son ambivalence entre ombre et lumière. En somme, une manière parmi d’autres de reconnecter avec l’esprit, la subversion, la liberté de la fin des années 70 et du début des années 80 ; et ici, avec les digressions synthétiques et conceptuelles de Visage, de DAF, The Human League, John Foxx…  Cette temporalité était aussi celle de la fulgurance du mythique groupe rennais, Marquis de Sade, auteur de deux albums majeurs de punk extatique et frissonnant entre 1979 et 1981, flirtant avec la coldwave. Valoy assume d’ailleurs pleinement une forme d’hommage sincère au regretté chanteur de Marquis de Sade, Philippe Pascal, à travers son nouvel LP, dont le titre « Dolman » lui fait directement référence.

Dans le clip, il n’est pas étonnant de retrouver dans le rôle principal, dans une nouvelle prestation d’acteur extrêmement convaincante, Éric Pifeteau, batteur des Little Rabbits et des French Cowboy, complice de longue date de Valoy, dont les fûts résonnent aussi sur la longueur de « Dolman ». Il campe un personnage absorbé par une quête énigmatique de sens, pressé par le temps qui passe, dont le miroir de la vieillesse ne fait qu’amplifier le caractère irrémédiable. L’amour, la mort, la famille se disputent la toile de fond d’un scénario énigmatique que chacun pourra interpréter à sa manière. Par-dessus cette mise en scène, aux allures de road movie rural, s’imprègne par intermittence, la voix profonde de Valoy qui répète tels des mantras des sentences aussi implacables « Chacun fait ce qu’il veut de sa vie », « Je veux être heureux dans la vie », parfaitement lancées par l’injonction héroïque d’un « Crie-moi encore ». La mécanique poétique induite par ce principe de répétition évolue jusqu’à une forme de paroxysme émotionnel absolument captivant. Il faut ainsi saluer le travail de réalisation de Marc Cortès, qui s’est illustré à travers de magnifiques clips pour Lenparrot, H-Burns, La Maison Tellier, Bantam Lyons… Dans le film pour le morceau « Heureux dans la vie », il met en action son sens de l’image absolument décisif, sa capacité à capturer de sublimes instants de vérité dans les visages, une aptitude à provoquer cette sensation de failles temporelles entre les images, à travers un montage extrêmement dynamique couplé à un sens du détail assez bluffant. Pour cette réalisation, il est secondé ici par le très polyvalent Gaëtan Chataignier (aussi bien dans l’image que dans la musique) et donc Éric Pifeteau, qui a eu l’idée du scénario. Ainsi pour revenir à Valoy, cette alliance complice entre la musique et l’image démontre avec force la pertinence de sa vision artistique globale. Voilà donc une parfaite entrée en matière dans la richesse créative de son futur album à venir.

« Dolman » de Valoy, sortie le 3 décembre 2021 chez HYP et [PIAS] France.


Retrouvez Valoy sur :
Facebook

Partager cet article avec un ami