The K. et Loading Data : des Liégeois incontrôlables et un crooner sauvage au Chabada

Vendredi 8 novembre au Chabada, The K. et sa folie furieuse à la sauce punk rock noisy a su mettre le feu avant que Loading Data, groupe de stoner à la voix de crooner, prenne le relais avec grand succès, soirée rock réussie !

crédit : Fred Lombard
crédit : Fred Lombard

Trop peu de public ce soir là pour tellement de vrai rock, quel manque de logique ! La soirée commence avec The K., groupe punk rock, grunge, noisy, de Belgique qui a su se mettre les Angevins dans sa poche grâce à son énergie sans limites, un humour complètement décalé, une folie pleine de surprises.

crédit : Fred Lombard
crédit : Fred Lombard

Le début du set surprend de par le nombre incalculable de larsens, mais très vite on oublie et plonge dans la démence du style musical complètement barré et du charisme scénique. Sebastian von Landau le chanteur, en boxer et petites chaussettes prend place sur scène avec ses acolytes. Barbouillé de rouge à lèvres avec sur le torse peut être une référence (« Femme fatale ») à la récente disparition de Lou Reed lance le coup d’envoi, armé de sa guitare, saturée comme il se doit.

crédit : Fred Lombard
crédit : Fred Lombard

Le passage de nos quatre personnages sera tel un ouragan, rafraîchissant et décoiffant ! Pour sûr qu’ils nous auront nettoyé les conduits auditifs, le vrai rock est là, dans toute sa splendeur, imprévisible et scotchant ! Si vous aimez le vrai show avec sa sueur et son quota de délires, c’était LE lieu où il fallait être ce soir-là ! Les Belges ont tout donné, entre sauts de cabris, inondation de batterie, commentaires humoristiques et rencontres avec le public. On ne pourra pas dire que The K. y va avec le dos de la cuillère et on en redemande : ils sont plus que présents, en totale adéquation avec leur son crasseux et percutant, bref une prestation très réussie et enthousiasmante. Un groupe comme on aimerait en voir plus souvent, passionné et passionnant. Est-on vraiment à Angers ? Est-on vraiment en France ?

crédit : Fred Lombard
crédit : Fred Lombard

L’ouragan The K. terminé en apothéose (par un déplacement des musiciens au milieu même du public et en faisant participer celui-ci) laisse songeur, comment le groupe suivant va-t-il réussir à nous captiver autant après pareil spectacle et énergie musicale ? Cela ressemble à une vraie fin de soirée… Bref, à une grosse claque !

crédit : Fred Lombard
crédit : Fred Lombard

Arrivent donc quelques minutes plus tard les Loading Data, qui vont relever le défi haut la main. Encore du sauvage, encore du sexy, mais cette fois-ci avec du groove en veux-tu en voilà, et… une voix de crooner ! Quel étrange et savoureux mélange qu’une voix évoquant celle d’un Elvis ou d’un Chris Isaac se fondant dans une musique résolument rock. Sur scène ça bouge vraiment bien, dans les enceintes ça crache ! Leur rock est à la fois classieux et sulfureux. Dans pareil cas, pas de souci à se faire, leur route dans le paysage musical sera longue et belle, preuve en est, c’est  Alain Johannes (Queens of the stone age, Them Crooked Vultures, Chris Cornell band…) qui produit leur album « Double Disco Animal Style » ce qui n’est vraiment pas rien !

crédit : Fred Lombard
crédit : Fred Lombard

On regrettera certaines longueurs de thèmes musicaux, mais entre audace et retenue, Loading Data fait rapidement oublier les quelques répétitions de par la voix grave et puissante d’El Patron, ainsi que ses refrains hypnotiques. On est face à du vrai bon stoner, maîtrisé et généreux, sombre, explosif, sensuel.

crédit : Fred Lombard
crédit : Fred Lombard

Nos petits frenchies  nous proposent un répertoire soigné voguant entre fifties, Q.O.T.S.A, Devo et Kyuss, souvent lourd et nonchalant comme on aime, bref, que du bon ! C’est avec un plaisir non dissimulé qu’on espère les revoir dans notre contrée du far-west français !

facebook.com/theknoise
thek.be
facebook.com/officialdata

Partager cet article avec un ami