[EP] Tasty Freaks – Wake Up Call

Ses deux petits premiers « First Bite » (2015) et « Walkabout » (2017), émanaient d’une union entre funk et acoustique pleinement disposée à nous emmener danser, mais encore trop hésitante pour imposer sa casserole bouillante de rock. Pourtant, une tournée plus tard, le trio parisien Tasty Freaks n’a pas dit son dernier mot et vient déranger le funk, le broyer au bon rock alternatif afin de mieux en dégager un souffle franc et bourré d’énergie. Son troisième EP, « Wake Up Call » est enfin né ; et il ressemble beaucoup aux influences de ses géniteurs, Keziah Jones et Red Hot Chili Peppers. Mélange peu surprenant, donc, au rendu complètement turb(r)ulent.

« Wake Up Call » s’ouvre en une fanfare funk exaltante avec le sincère « Get Myself Up », témoin du corner marqué par les Tasty Freaks. Si ces trois-là ont longtemps drifté sur une nationale diagonale, c’était pour mieux négocier le virage funk’n’roll ardu et tant prévu. Nous voilà prévenus : ce troisième opus, qui renonce aux consonances acoustiques pour s’abreuver de rock sans tromper le funk, a un sacré caractère. Sous les lumières, la basse se fait maîtresse de ce nouvel orchestre, sans pour autant ronger la liberté d’une vigoureuse batterie ou de riffs ondoyants. Sur « Blue Duck » et « Frenzy » (Hitchcock y est-il pour quelque chose ?), le chant s’affermit, presque déclamé comme du rap. Ces bons vieux Rage Against The Machine ne sont jamais bien loin !

Notre trio avide de vigueur se détache facilement de l’acoustique, sans pour autant le nier (« After Winter’s Cold »). Toutefois, ces passages ralentis sont désormais plus exquis puisqu’ils sont sans cesse rattrapés par d’intrépides riffs accrocheurs (« As Long As We Grow »). L’inévitable « Wake Up Call » ne clôt pas vraiment l’EP, il nous secoue et nous laisse encore un creux dans l’estomac : celui qu’on comblera par un concert de Tasty Freaks. Bref, maintenant que le ciment a fermenté, les trois gars ont largement de quoi bâtir un excellent premier album…

crédit : Camille Girault

« Wake Up Call » de Tasty Freaks, disponible depuis le 29 novembre 2019.


Retrouvez Tasty Freaks sur :
FacebookInstagram

Partager cet article avec un ami