Peau – Archipel

Projet atypique et dépaysant, Peau se met à nu sur son second album « Archipel ».
Archipel de douceur agité par quelques nappes électroniques, Peau défend la singularité sur dix pistes subtiles.

Peau - Archipel

Enveloppés par la voix tendre de Perrine Faillet, les titres d’Archipel nous éveillent à une dimension sonore changeante, lente et profuse.
Peau sait ici se rendre à la fois énigmatique et ensorceleuse, avec sa voix féminine et superbement fragile. Quand elle passe du français à l’anglais, quand accompagnée de son binôme Daniel Bartoletti à la guitare et aux claviers, elle construit une relation à l’intime entre elle et nous. Simplement.

Les mots glissent, naturellement, se délient et se déplient sur la toile sonore, astrale autant que glacée.
Le bleu sous toutes ses teintes déteint sur les pistes. Du bleu nuit pour le silence et pour l’infinité. Du bleu translucide pour le froid et la fragilité. Du bleu ciel pour l’horizon et la douceur.
Mais cet « Archipel » est peut-être aussi un iceberg, cet objet en flottaison où le visible rencontre le sensible.

Car Peau est poétique aussi. Comme quand sur « Instant T », elle nous entraine dans ses respirations légères et échelonnées. Comme quand sur « L’enfant » elle chante en anglais « Everyone sees your smile, you’ll never have to cry » avec une infinie douceur. Comme quand sur « À demi nue », Perrine Faillet se livre et se dévoile avec une intelligence et une audace rarement entendue : « je suis presque à vous, devinez-moi, devenant vous, je suis presque à vous, à demi vue, à demi vous ».

Quelles autres pensées retenir d’Archipel, ce second album de Peau après « Première mue » en 2010, si ce n’est évidemment un album hors du temps, en dehors des chemins tracés. On se laisse ici conduire, on se laisse partir au fil des minutes qu’on ne compte plus.
« Archipel » joue son rôle d’agent révélateur de la plume fine et habile comme de la voix picturale de Perrine Faillet, où l’électronique s’agite dans un bouillonnement constant pour lui donner vie.

crédit : Lionel Baboulin
crédit : Lionel Baboulin

Archipel de « Peau », sortie le 27 août 2013 chez Le Chant du Monde.

facebook.com/peaumusic
peaumusic.com
chantdumonde.com

Partager cet article avec un ami