[Live] NESS aux Studios Campus

Avec la puissance et les possibilités sans fin d’écoute des sites de streaming, il devient presque impossible de découvrir de façon totalement inattendue un très bon groupe, en live. Heureusement, le jeune organisateur d’évènements, La Cigogne nous offrait cette possibilité, ce samedi 25 janvier. Le groupe en question est NESS. On pouvait les voir et les écouter lors de ce premier événement « Le Showcase des Indés » aux Studios Campus.

crédit : Lou Faulon
crédit : Lou Faulon

Si Ness est aujourd’hui composé de quatre membres, il n’en a pas toujours été ainsi. Le projet est né dans la tête d’Eliott Hosansky, à Montréal au cours de l’hiver 2011. Fraîchement arrivé de Paris, Eliott débarque dans une grande maison où vivent cinq personnes. C’est là que tout commence. Les premières répétitions et bribes d’enregistrement ont lieu dans son garage, avant d’aller présenter son set live acoustique dans les bars de Montréal.
De retour à Paris, la formation électrique actuelle prend forme. On peut aujourd’hui écouter leur premier EP « The Prisoners » ; un doux mélange de pop, d’indie rock, et de folk.

Le concert commence, et très vite tout le monde se tait. Un public un peu dissipé par les prestations des deux groupes précédents (chant-guitare uniquement) s’assagit et écoute. Tout simplement, le groupe installe une ambiance atmosphérique et intense. La voix d’Elliot, associée à une instrumentation riche et à un dosage très justement élevé de réverb et de delay procure cette sensation de faste, de mélancolie et de sérénité.

Les paroles sont souvent très oniriques. Les chansons racontent des histoires de vies et de personnes. Comme celle d’un gamin qui voit sa ville détruite et ravagée par la guerre, mais qui veut garder espoir et continuer à vivre. Ou celle de ces femmes qui laissent leur mari partir en mer, sans pouvoir imaginer un retour certain.

Les morceaux s’enchaînent, avec un interlude guitare-voix d’Eliott seul (les autres musiciens restent sur scène, silencieux), pour finir avec un titre plus enflammé, plus clairement électro et d’une impressionnante intensité. On en arrive à comparer ce genre de live à ceux des désormais incontournables Half Moon Run (dont NESS a déjà fait la première partie à la Maroquinerie), ou à Patrick Watson.

C’est dire ce sentiment de bonheur et de plénitude que nous offrent les quatre garçons de NESS. On notera que, de l’EP en écoute sur internet, seuls deux morceaux sont actuellement joués en live. C’est d’ailleurs sur ce terrain qu’il est d’abord le plus intéressant de les découvrir !

Eliott Hosansky, Max Darmon, Pierre Schmidt et Nicolas Goussot vont débuter l’enregistrement d’un deuxième EP (sortie prévue en mai 2014), et sont en tournée hivernale dans toute la France jusqu’à début mars.

Vivement l’été 2014 et la possibilité de parler de leur nouvel EP !


Retrouvez NESS sur :
Site officielFacebookBandcampTwitter

Partager cet article avec un ami