Rencontre avec le label Vielspaß

On continue la mise en bouche dans le cadre du festival Visions.
Aujourd’hui, j’ai posé quelques questions à Nicolas Prioux du label Vielspaß qui s’est vu confier la programmation du Barn Club, le lieu qui accueillera la musique électronique après les concerts. Il nous parle de son label, de ses liens avec la galerie DMA, mais également de son ressenti sur la dynamique de la scène électronique rennaise et nous donne son point de vue sur Visions !

Vielspass

  • Bonjour à vous, avant de rentrer dans le vif du sujet, que signifie Vielspaß ? Et qui en est à l’origine ?

Vielspaß signifie en gros « amusez-vous ». Le choix de ce nom reflète l’humeur de la galerie DMA (Nicolas Prioux, Jean Cica et Isaure Quillien) qui est à l’origine de ce projet de label. C’est Mardi Noir, une de nos artistes emblématiques, qui me l’a inspiré lors de mon départ à Berlin l’an dernier.

  • D’après ce que j’ai pu lire et voir, Vielspaß n’est pas seulement un label, mais plutôt une entité mêlant arts visuels et musiques électroniques, d’où vient cette démarche ? Et vers quoi s’oriente-t-elle ?

La galerie DMA est une galerie « alternative », une sorte de bouillon de culture où naissent les projets artistiques et les rencontres entre nos publics. Le sujet central de DMA/Vielspaß n’est pas tant l’art que « les gens » ; c’est-à-dire ce que provoque un lieu comme le nôtre ou un label comme moteur social et culturel, comment il impacte le public en le mettant en position d’acteur (d’où le nom Vielpaß) éphémère ou durable, hors des codes habituels de l’art et des institutions. DMA/Vielspaß c’est donc une expérience d’art totale et collaborative qui mélange art, industrie musicale, clubbing et marketing…

  • Un premier EP est sorti contenant trois morceaux de qualité. Comment s’est passé le choix de ces artistes ?

C’est Luke VW de Crab Cake à qui j’avais confié l’organisation de nos afters 2012/2013, et avec qui j’ai des affinités musicales, qui a été curateur de ce premier disque/événement. Le choix artistique associe des artistes confirmés à des artistes locaux, qui pour la plupart n’ont jamais produit de tracks. Pour le premier nous avons signé LG Rivales, DJ du krew Crab Cake Corp avec un edit de « Le Club », ainsi qu’Astrodynamics, notre jeune poulain, avec un titre instru, puis Scratch Massive avec un instru également d’un titre composé avec Jimmy Sommerville. Pour le prochain EP, à sortir à la rentrée, nous invitons Kiwisubzorus, Ali Renault et The Robot Scientists avec Quentin Chambry pour l’artwork.

  • J’ai pu voir également que cet EP se trouve en édition limitée avec une jolie sérigraphie, je suppose que c’est là qu’intervient le côté entité dont je parlais tout à l’heure mélangeant arts visuels et musiques électroniques ?

Vielspass

C’est Mardi Noir qui a fait le premier artwork, avec en effet cette sérigraphie cadeau en édition limitée, qui nous a amenés à utiliser le circuit du disque pour vendre et diffuser de l’art visuel. Nous ne sommes pas dupes sur l’état du marché du disque aujourd’hui, et la série limitée est assez adaptée à ce type de projet où le support physique est davantage perçu comme un objet d’art ou comme une carte de visite professionnelle.

Vielspass

  • Comme vous venez de Rennes et moi aussi, on sent cette année une plus large ouverture au niveau de la musique électronique, c’est un ressenti que vous partagez avec moi ?

Oui, je suis d’accord. Je fais partie des « anciens » ayant été impliqués dans la musique électro dès son origine, et je constate après des périodes de hauts et de bas (assez longs) que celle-ci n’a jamais été aussi dynamique et présente via une relève artistique et un public jeune, assidu et hyper motivé. Rennes vit, je le crois, ses meilleures heures et il est temps pour ses artistes de fixer cette situation et de rayonner en produisant leurs propres disques, ce qui manquait jusqu’alors localement, à quelques exceptions près… Reste l’éternel problème des lieux, mais nous avons de bonnes salles à Rennes et le fait de faire germer d’éventuels futurs grands artistes locaux peut entrainer des changements positifs…

  • On va en venir au festival Visions et ce fameux « Barn Club ». On sait que Visions vous a demandé de programmer cette scène et on est curieux de savoir ce que vous réservez au public. Alors le Barn Club à Visions, ça va ressembler à quoi ?

Vielspass

La première soirée va être house/techno, avec un son à l’allemande, ce que nous affectionnons à Vielspaß, mais avec cette coloration acid & wave caractéristique du label. Nous avons invité des DJ Partymakers de Rennes que nous aimons bien, car c’est un peu ça notre état d’esprit, nous « agissons local » mais nous « pensons global » (rire). Il y aura Pierre Grall (Vielspaß), Kiwisubzorus en live (Vielspaß), Kevin Goldswait (DigitalshaperZ GmbH) et Théo Muller (Midi Deux).
Le gros son « club », c’est notre studioman Olivier C qui va le gérer. Pour ceux qui sont venus au Bargain, notre mini-club privé, imaginez ça avec 4 ou 5 fois le volume… 7k de son ; juste ce qu’il faut pour décoller dans le cyber espace…
La soirée du samedi sera très sexxxy dans une teinte boogie, acid-house, acid-disco et disco-wave avec Astrodynamics (live), Club Cuisine (Olivier B), Julien de Plaisir de France et Inspector Tanzi.
En parallèle, nous présentons en continu sur la durée du festival le travail des artistes de la galerie DMA : Les VH, Mardi noir, Simon Pelletier, les frères Ripoulains et David Zerah dans une vidéo room.

  • Je vous laisse conclure avec le mot de la fin, et nous dire pourquoi, selon vous, il faudra être à Visions !

Visions

Je dirais simplement que Visions est un festival pointu pour un public exigeant qui ne vient pas là que pour la déglingue. Personnellement, je suis très sélectif sur les festivals et les soirées auxquelles je participe et ce critère qualitatif est primordial.
Sur le plan quantitatif, j’ai toujours préféré les petites salles ou des échelles « humaines » aux grosses industries de la teuf. Si vous ne connaissez pas encore l’ambiance des fêtes à DMA, c’est aussi l’occasion de découvrir cela en mode vacances/plein air/plage (rire). Sinon n’oubliez pas la soirée de rentrée le 11 octobre à l’UBU et à la galerie DMA…
Tchuß !

vielspass.fr
facebook.com/Vielspasslabel

festival-visions.tumblr.com
facebook.com/Lesdisquesanonymes
twitter.com/FestivalVisions

Partager cet article avec un ami