[Clip] Jean Tonique – sunny side up

Afin de prolonger la bonheur que procurait l’écoute de son nouvel album sorti le 11 octobre dernier, Jean Tonique se dévoile en antihéros dépassé par l’absurde sur le formidable et décalé « sunny side up ». 

La journée semblait plutôt bien démarrer : l’optimisme du réveil de Jean Tonique dès les premières secondes de « sunny side up », en adéquation parfaite avec la chaleur dégagée par l’opus dont il est extrait, se révèle contagieux, tout comme l’était sa version disque. Cependant, rien ne va se passer comme prévu… Entre un chien parlant, la malbouffe et ses origines, un cours de cuisine à base de substances indigestes et un mariage commençant en drame et s’achevant en extase, le musicien, aidé par la réalisation à la fois humoristique et nostalgique de Seb Auger et Pierre Teulieres, risque de ne pas oublier sa matinée de sitôt. Pourtant, au fur et à mesure de ses nombreux visionnages, « sunny side up » est beaucoup plus malin qu’il n’y paraît ; car, rapidement, la déraison cède sa place à un bonheur radical, où le soleil, même dissimulé dans un jaune d’œuf, finit par briller autour de nous et en nous.

Il faut tout de même une sacrée dose d’humour et d’intelligence afin de donner vie à un court-métrage aussi hybride que « sunny side up ». Dès lors que l’on pénètre dans illustrations d’époques révolues mais que les années ne parviennent pas à altérer, dans ses cultures orientales et occidentales, dans son exagération vite relayée par une vision burlesque et attachante de l’humanité, on ne peut que se focaliser sur ses détails, ses influences télévisuelles confortables et, seulement en apparence, faciles d’accès. Sans jamais dénoncer quoi que ce soit, le clip s’empare de ses sujets pour accompagner Jean Tonique dans la continuité du séjour à L.A. qui lui a inspiré une oeuvre brillante et souriante. Une folie douce et extravagante que l’on ne risque pas d’oublier !


Retrouvez Jean Tonique sur :
FacebookTwitterInstagram

Partager cet article avec un ami