Jean-Louis Bergère – Demain De Nuits De Jours

Jean-Louis Bergère ou l’ange vainc de la chanson française. Angevin nageant dans un lac d’influences très variées (The Rolling Stones, Leonard Cohen, Léo Ferré en passant par Nick Drake), il a réussi à s’entourer de musiciens de talent. Ceux-ci lui ont permis de déclamer avec élégance et sobriété des textes toujours remplis d’intenses émotions. Vous ne sortirez pas indemnes de cet album, je vous le garantis !

Un timbre doux et feutré, comme s’il révélait à son public autant de secrets qu’il y a de titres sur l’album. Ses paroles détiennent un pouvoir apaisant, même lorsqu’il chante la mélancolie ou le désespoir. Des nappes de synthétiseur cristallines accompagnent la voix de J-L Bergère dans beaucoup des chansons de l’album. Elles détendent l’oreille et plongent l’auditeur dans une léthargie frénétique, afin que ce dernier puisse écouter calmement ce que le chanteur exprime. Jean-Louis Bergère est un musicien bercé par la magie des années 70. Il commença sa carrière en jouant des reprises de chanson française dans les bars d’Angers. Une manière comme une autre de faire ses gammes et d’apprivoiser la scène. Il rencontre Léo Ferré en 1990 et le côtoiera pendant la suite de sa carrière. Celui-ci l’encouragera à écrire après avoir jeté un œil sur ses premières compositions. J-L Bergère est un admirateur né des grands de la chanson française, et, tout particulièrement de Brel, Ferré et Brassens.

Jean-Louis Bergere - Demain De Nuits De Jours

Cela se ressent d’ailleurs dans la sensibilité à fleur de peau qui caractérise « Demain de Nuits de Jours », aux titres nombreux à faire pleurer les plus machistes des hommes et les féministes les plus chevronnées.

« C’est un jour sans fin, ce dimanche. Les enfants se baignent au lac. Je les vois déjà comme ils vivront après nous, ici. » Comme un trait d’union entre le présent et l’avenir, il nous présente une atmosphère bleutée et fait miroiter dans l’eau d’un lac éternel notre avenir commun. Très poignante, la première chanson s’appelle « Jour Sans Fin ». Elle introduit parfaitement l’album et met en alerte l’audience tout en la préparant à une magnifique pièce de théâtre.

« Long Courrier » traite de l’amour à longue distance. Comment aimer quelqu’un qui est loin ? J-L Bergère ne prétend pas détenir la réponse à cette interrogation qui en a perdu plus d’un(e). L’aéropostale rejoint le Pérou pour délivrer un message à cet homme perdu dans la cordillère des Andes. Ce titre est une ballade mélancolique qui touche au but. En clair, elle amène à la réflexion et apaise mon petit cœur (trop) mou.

S’ensuit un titre plus rock, ou du moins plus électrique. « Oh non nous ne savons pas nous égarer ! ». Je mettrais un bémol quant à cette affirmation : peut-être ne savons-nous PLUS nous égarer. Et là est bien le problème. Bref. Toujours est-il qu’ « Atlantic Drive » est une chanson très belle. Marquée par une batterie rock et des riffs entraînants, où le prophète nous délivre encore une fois sa sage parole.

« Les Roches Brunes » : Mélancolique et bucolique, le cadre est encore une fois posé. Et d’une belle manière. Mademoiselle s’ennuie de la beauté des paysages, mais qui est-elle ? Et pourquoi s’ennuie-t-elle ? « Elle tue le temps à dépenser la nuit au casino des secondes. » nous dit l’artiste. Encore une femme pressée. Mais pressée de vivre ou de mourir ? Prenons le temps. C’est ce que veut sans doute nous dire J-L Bergère lorsqu’il nous chante cette chanson. Magnifique.

J-L Bergère poursuit sa poésie pop et planante avec la chanson éponyme : « Demain De Nuits De Jours ». Un petit clin d’œil à « La Nuit Je Mens » de Bashung pour moi. Mis à part le fait que cette chanson est plutôt celle de l’incertitude et de l’indécision. Une belle ligne de basse à remarquer, des pianos envoûtants et des guitares ciselées qui accompagnent le voyage. « C’est toujours avec toi que je veux traverser ». Je ne sais à qui s’adresse cette phrase, mais j’espère qu’elle l’aura bien entendue, cette jolie déclaration d’amour. La fin de la chanson est marquée par une voix d’opéra, sortie de nulle part, mais parfaitement dans l’ambiance de la chanson. Cela accentue la gravité du propos. Combien nous reste-t-il de nuits et de jours mon amour ? Une bonne accroche dans le jeu de la séduction, toutes proportions gardées !

Jean-Louis Bergere

J-L Bergère réussit avec « Demain De Nuits De Jours », son troisième album, un tour de force. Un album génial, porté par une voix magique et des instruments bien calés et agréables à l’écoute. Le reste de l’album est tout aussi réussi, mais je vous laisse le plaisir de le découvrir par vous-même !

jeanlouisbergere.com

Partager cet article avec un ami