[Clip] [Exclusivité] Des Roses – Les Voiles

Dans un chatoiement de couleurs et d’atmosphères vaporeuses, Des Roses nous conte l’importance émotionnelle de ces « Voiles » qui, entourant nos êtres et nos auras, aident à favoriser nos joies et nos peines, nos surprises et nos sensations fortes. Une chanson pop portée par des élans shoegaze lui offrant une dimension surréaliste et onirique qui nous touche immédiatement en plein coeur.

« Les Voiles » est un éblouissement constant. Visuel, tout d’abord : car les choix artistiques de Des Roses pour porter leur ode à ces climats et décors imaginaires s’inscrivent au creux de teintes pastels, d’une palette graphique et esthétique brumeuse et attirante. La caméra, toujours en mouvement, ne perd aucun des détails tout en amplifiant l’espace et la géographie du cadre en 4/3. On comprend rapidement que ces vagues poétiques étaient les seules à même de compléter la beauté sensitive et confortable d’une complainte transformant l’ordinaire en extraordinaire, le silence en exaltation. Changeons alors de strates et voguons vers des cieux où nous nous retrouvons précipités pour rejoindre toujours plus rapidement l’être aimé, la source de l’inspiration, la muse transformant le monochrome en feu d’artifice ; « Les Voiles » nous étreignent et nous emmènent de l’autre côté d’un miroir ne reflétant jamais totalement, au quotidien, nos sentiments les plus purs.

Qu’attendre de ce passage, de cette transition tendre et épidermique ? Le court-métrage de Tristan d’Hervez et Clovis Le Pivert déverse ses peintures d’un autre monde, ses tableaux vivants d’un bonheur amplement mérité, d’une conjonction des astres et des âmes. Des Roses nous avait habitués, pour notre plus grand plaisir, à cette quête intérieure de la dépendance à autrui et de la recherche d’une identité tout sauf généalogique ; « Les Voiles » prolonge l’impression prégnante d’admirer, face à nous, la réinvention de l’existence, de ses racines et de ses témoignages. On ne peut être seul ni comprendre qui l’on est sans savoir d’où l’on vient ou qui nous serons amenés à croiser ; Des Roses impose dès lors la bande son de cette recherche infinie, les mélodies indispensables à la révélation d’amours alors inconnues.


Retrouvez Des Roses sur :
FacebookTwitterInstagramBandcamp

Partager cet article avec un ami