[LP] Chapelier Fou – Méridiens

Alors qu’il sera suivi d’une seconde partie dans quelques mois, le nouvel album du Chapelier Fou nous fait voyager vers de nouveaux horizons. « Méridiens », c’est aussi la rencontre entre musiques classique et électronique. Du nord au sud, d’est en ouest, Chapelier Fou arrive à nous perdre dans des méandres musicaux bien mystérieux et si délicieux.

Multi-instrumentaliste originaire de Metz, Chapelier Fou a su, au gré des vents et de sa discographie, nous faire voyager à travers tous les continents. À travers le mélange des genres qu’il nous propose, Louis Warynski, de son vrai nom, réussit à réconcilier deux styles souvent mis en opposition, musiques classique et électronique. Au gré des douze nouvelles pistes qui composent « Méridiens », Chapelier nous prépare parfaitement à l’arrivée de « Parallèles » qui devraient voir le jour plus tard dans l’année.

Louis Warynski est un artiste, un vrai. Un de ceux qui cherchent, qui tentent, qui expérimentent. Voilà maintenant 10 ans et quatre albums que le Messin bouscule régulièrement notre ouïe, apportant sa pierre au syncrétisme captivant des musiques classiques et électroniques. Un multi-instrumentiste mutant, adepte du violon comme du séquenceur et qu’on ne serait en effet pas surpris de croiser au détour de l’univers surréaliste du conte de Lewis Carroll.

« Méridiens » se présente comme un véritable carnet de bord, un journal de vie que Chapelier Fou a composé grâce à ses nombreux voyages. Il a rempli ses valises de sonorités venues d’ailleurs et va parfois plus loin que l’existant… « Le Triangle des Bermudes » est un véritable voyage, entre le réel et l’irréel, vers ce point du globe souvent fantasmé par les marins et les explorateurs alors que « L’austère nuit d’Uqbar » nous emmène plutôt dans un univers rempli de complots à la Borges.

« Constantinople » nous laisse nous imaginer déambuler dans cette cité millénaire sous un beau soleil d’été. « Insane Realms » fait sortir ce qu’il y a de plus tribal en nous.  « Cattenom Drone » est peut-être la seule piste qui nous éloigne de ce voyage sinueux, mais qu’importe, il tient toutes ses promesses et prolonge les explorations musicales du compositeur jusqu’à grimper des milliers de mètres à travers le final « Everest Trail ». Pour contempler la vie, tout simplement.

Alors que l’heure est au confinement, les « Méridiens » de Chapelier Fou nous aident à nous échapper hors des murs. L’artiste nous laisse parcourir les pages de son carnet de voyage, entre musiques classique et électronique. Des milliers de kilomètres parcourus en musique, captivant et rassurant.

« Méridiens » de Chapelier Fou est disponible depuis le 28 février 2020 chez Ici d’ailleurs…


Retrouvez Chapelier Fou sur :
Site officielFacebookTwitterInstagramBandcampSoundcloud

Partager cet article avec un ami