[Découverte] Catnip Cloud

Artiste solaire, en contraste total avec l’hiver pluvieux que nous traversions, Catnip Cloud se produisait dans l’intimité d’Hulen un soir de février. Éloignée de nos habituels intérêts musicaux, la découverte fut douce et étonnante.

S’ils sont quatre à se produire en live, derrière le projet Catnip Cloud ne se cache que Kjartan Thorkildsen. Le jeune musicien établi à Trondheim s’est familiarisé à la musique par le metal, en se produisant dans un groupe adolescent. En grandissant, ce besoin d’exprimer une certaine agressivité a mué vers une « introspection » plus paisible et la découverte d’un programme informatique pour faire de la musique, « dans sa chambre au milieu de la nuit », marque le début de ce projet mi-solo, mi-quatuor.

La nature est l’une des sources d’inspiration majeures du Norvégien. Sa présence se remarque certes dans les titres et textes (« Burried in the Snow », « Ocean ») mais aussi dans les sonorités recherchées à l’instar de « Our Tent in the Rain », écrit sous une pluie d’été en Italie. Accompagné sur scène par des amis musiciens, Kjartan offre une interprétation différente de ses compositions. En prenant corps l’électro onirique et aérienne, d’où s’exalte un fort sentiment d’agilité ; devient plus pop et les rythmes se font plus définis. La fluidité des morceaux se fond dans un moule plus concret sans que la pâte de Catnip Cloud n’en souffre. L’évolution entreprise du studio à la scène semble évidente.

Fort d’un premier EP et de plusieurs morceaux remarqués sur Soundcloud, Catnip Cloud pense publier prochainement un nouvel EP intitulé « Goodnight » et sera en concert fin mars à Oslo. Le projet n’en est qu’a ses débuts et pourrait évoluer vers diverses directions plus ou moins électro. La musique de Catnip Cloud serait-elle polymorphe ?


Retrouvez Catnip Cloud sur :
FacebookTwitterInstagramBandcampSoundcloud

Partager cet article avec un ami