[LP] Bantam Lyons – Mardell

Avis de grandes marées sur le rock français. Si la joie n’a jamais régné en maître sur les productions sévères et couvertes de Bantam Lyons, la mélancolie incarne quant à elle l’identité du quintette breton. Plus de cinq années après le déchirant « Melatonin Spree », son second album, trempé jusqu’à la noyade dans la new wave, marque définitivement l’un des retours les plus francs et poignants de cette fin d’année. Emporté dans un torrent de passion noire par le chant affecté de Loïc Le Cam lié avec force à une instrumentation heurtant la douceur de l’écume aux fracas de récifs tranchants, le groupe sème au grand vent houleux les huit titres tumultueux et massifs de « Mardell » dans un brouillard noise éclatant. Souhaitons à tous les amateurs éclairés d’un rock écorché et chavirant de venir s’échouer sur ce monument au microclimat envoûtant.

Partager cet article avec un ami