[Création #15] Amy Lee & The Loco Project Band

En novembre 87, R.E.M chantait pour la première fois «  It’s The End Of The World As We Know It (And I Feel Fine) ». Plus de trente ans ont passé et la vision d’une fin du monde à venir continue d’alimenter tous les fantasmes créatifs de la scène musicale internationale, à commencer par les Nantais d’Amy Lee & The Loco Project Band. Détonnant comme le souffle d’une explosion, leur nouveau titre s’impose immédiatement à travers sa production massive et énergique. Le chant de Jérémy Grollier, combinant fiévreusement un rock sous haute tension et un rap scandé, donne le ton, maintenu sous pression par une basse cinglante, des riffs tranchants et un kick sérieusement martelé. Un an auparavant, nous vous dévoilions ici-même « Chemical Love », premier volet de leur ciné-concert. Comme un rendez-vous à ne surtout pas manquer, les rockeurs nantais nous refont signe aujourd’hui à travers « Crossroads », second volet apocalyptique extrait de leur futur second album. Un titre, de nouveau, illustré et animé par leur fidèle ami et cinquième mousquetaire du groupe, Maxime Brugnon, dans lequel nous retrouvons avec plaisir son héroïne aux yeux vairons. L’occasion était trop belle pour ne pas laisser la parole à la bande pour nous raconter l’histoire de ce nouveau chapitre fusionnant l’anticipation à une énergie rock intacte.

crédit : Maxime Brugnon

« Crossroads » est l’un des dix titres extraits de notre second album « Lost in Confusion ». C’est aussi le second volet d’une trilogie de clip qui accompagne cet album avec les morceaux « Chemical Love » et « Lost in Confusion ».
« Crossroads » parle de ce sentiment que l’humanité est à un tournant et qu’une catastrophe est imminente. Le morceau avait été écrit courant 2019 et le hasard a fait qu’on a enregistré ce titre pendant le confinement à une époque où on évoquait le monde d’après. C’était assez curieux d’enregistrer ce titre qui faisait écho à la situation pour le moins déroutante.

On est partis sur un riff un peu psyché, très réverbéré et je voulais qu’on s’éloigne de nos racines pop. Alors j’ai déclamé le texte. À la base, je voulais faire un rap, mais ça a loupé…  On a décidé de bloquer l’ensemble du titre sur un accord et de jouer tout sur la puissance et le riff de refrain un peu déglingué. Comme pour le reste de l’album, on a laissé la réalisation du titre à Pierre le Gac du Garage Hermétique et le master à Graeme Durham du studio The Exchange à Londres.

Maxime avait bien accroché à la première démo du titre et, du coup, il s’est vite imposé que ce titre soit clippé. On a rapidement eu l’idée d’une sorte de plan séquence qui résonnait bien avec le côté hypnotique du titre. On a évoqué ces plans de « Olive et Tom » où on a l’impression qu’avec le ballon les mecs parcourent la planète. Ainsi, le clip se déroule en forme de grand plan séquence dans lequel on suit la jeune femme marcher sans but, dans une sorte de fuite en avant sans fin, tandis que le monde autour sombre progressivement dans le chaos.

C’est le second clip que nous dessine et réalise Maxime, et tout est très simple avec lui. On lui laisse la musique et il fait ce qu’il veut. Généralement, on fait un rendez-vous au resto indien et on évoque nos idées et, après ça, il a carte blanche. Comme pour la pochette de l’album qu’il a réalisé ainsi que l’affiche du clip. Tant et si bien qu’on l’a intégré comme un membre à part entière.

crédit : Maxime Brugnon

Côté live, on bosse sur un ciné-concert qui prend forme où l’on projette les clips ainsi que d’autres dessins de Maxime à découvrir sur écran géant. L’album sortira début 2022.


Retrouvez Amy Lee & The Loco Project Band sur :
FacebookInstagramBandcamp

Partager cet article avec un ami