[Spot] Echo Ladies – Pink Noise

La fraîcheur qui englobe le premier véritable album des Suédois d’Echo Ladies donne un véritable espoir en l’âme humaine. En 2018, la jeunesse a en effet toujours envie du grand frisson rock’n’roll, même si celui-ci n’a plus rien à voir avec Elvis et encore moins avec Guns N’ Roses. Sans surprise, les guitares sont très en avant. Le chant survole l’ensemble, traînant et angélique. La rythmique, elle, minimaliste et implacable, fait le boulot. Voilà donc une formation qui se prend pour de bonnes raisons pour Slowdive.

crédit : Susanne Bogren

En même temps, nous écoutons chaque jour des groupes, qui mués par les émois sensibles ressentis à l’écoute obsessionnelle de « Closer », « Nowhere » et autres « Worship » se prennent respectivement pour Joy Division, Ride et plus proche de nous A Place To Bury Strangers. Mais voilà, dans le cas de Matilda, Mattis et Joar, nous ne détectons aucune réelle forme de fétichisme. Le shoegaze est pour eux, cet art grisant permettant de sentir à portée d’oreille, la puissance jouissive de ce mur du son qui s’élève, tout en respectant cette attirance manifeste pour l’objet Pop. À l’écoute (à volume très élevé) de « Bedroom », nous voilà donc contents comme des pingouins sur la banquise, les cages à miel explosés, le sourire béat et la tête qui dodeline comme un coucou. Bien que relativement mélancoliques et brumeux, les morceaux de « Pink Noise » sont transportés de légèreté. Ils possèdent même d’indéniables vertus planantes pour de ne pas dire apaisantes (« Waiting For A Sign »). Pourtant signé sur l’excellent label Sonic Cathedral, plus souvent attiré par des propositions déviantes et foncièrement exigeantes (à l’image des implacables Spectres), le trio ne cherche pas dans la radicalité sa propre vérité. Il semble tout simplement poursuivre ce sentiment grisant de la jeunesse éternelle, fougueuse et utopique, symbolisé sans hasard par la chambre adolescente et protectrice, cette fameuse « Bedroom » qui est plus que jamais le véritable lieu de la créativité contemporaine et vraisemblablement le point de départ d’Echo Ladies.

« Pink Noise » d’Echo Ladies est disponible depuis le 8 juin 2018 chez Sonic Cathedral.


Retrouvez Echo Ladies sur  :
FacebookTwitterBandcamp

La musique comme le moteur de son imaginaire, qu’elle soit maladroite ou parfaite mais surtout libre et indépendante.

Partager cet article avec un ami