[Entourage #86] Bison Bisou

Acteur irrésistible, impétueux mais attachant de la scène noise punk française, le quintet lillois Bison Bisou revenait début octobre de cette fin de décennie avec un second album « Pain & Pleasure » sans concession.  Agressif jusqu’à la rétine avec sa pochette verte fluo sur un lettrage or, le nouvel effort des nordistes enfonce le clou d’un rock qui se vit intensément sur disque comme sur scène avec une redoutable et contagieuse intensité. Possédée, sournoise, puissante, incendiaire, les comparatifs ne manquent pas pour qualifier l’affolante expérience Bison Bisou délivrée ici en onze actes essentiels, direct du producteur à l’auditeur, sans intermédiaire ni interlude. À moins d’être sous morphine (et encore), vous ne résisterez pas à cette tornade de riffs et d’amour venue du Nord à ne pas manquer là où ils passent et où ils laissent des traces (notre live-report de leur concert à Nantes en 2017 pour témoignage) ! Et pour bien commencer la nouvelle année, les Bison Bisou nous confient leurs plus indéfectibles amitiés musicales.

crédit : Djavanshir.N

Gâtechien

Quand j’ai (Marvin) découvert Gâtechien, j’habitais encore chez mes parents. Je suis allé les voir à la Malterie à l’époque et ça m’avait bien calmé. Les mecs avaient l’air d’en chier et d’aimer ça, un peu comme l’idée que je me faisais d’eux à travers leurs disques (enregistrés en one take) et quelques vidéos et rumeurs qui traînaient. C’est un des groupes que j’ai écouté en boucle pendant des années tellement c’était à la fois surprenant et évident ; et quand on a eu l’occasion de jouer avec eux à Nantes en 2018, ça m’a fait un p’tit quelque chose. D’autant plus qu’on s’est marrés et qu’on a gardé contact depuis. Ça fait partie des jolis trucs que tu n’oses pas espérer, mais qui arrivent.


Joris Saidani (Birds In Row, Corbeaux, Fragments)

Ce mec, c’est de l’or. Que ce soit à Laval, à Lille, à Nantes ou à Rennes, on a passé de super moments avec Joris. En plus d’être un batteur de fou, c’est un mec adorable. Il a toujours répondu présent pour nous. Il nous a beaucoup aidés, il a été là aussi pendant nos enregistrements, même alors qu’il était en tournée avec Birds in Row. Okay, ça a l’air bizarre dit comme ça, mais il écoutait vraiment nos enregistrements, nos mixes et il donnait son avis. C’était hyper constructif, d’autant plus qu’il s’entend extrêmement bien avec Amaury Sauvé (qui a enregistré nos deux albums), ils sont un peu en osmose, ça se sent. On l’a rencontré initialement avec Corbeaux, on a joué plusieurs fois avec eux, notamment grâce à Ideal Crash, et c’était toujours super cool. Le mec fait vraiment ce qui lui plaît, la liberté est un beau garçon.


Hint

J’ai (Tof) grandi dans les 90’s, en écoutant beaucoup de musique de Washington, mais aussi d’ici (jeu de mots). Des groupes comme Hint, Condense, Bästard, Portobello Bones m’ont marqué ; au même titre que Fugazi, ils font figure pour moi de références dans la noise. Quand Bison Bisou s’est formé, jamais je n’aurais cru qu’on jouerait un jour avec un de ces groupes. Et puis voilà qu’en septembre 2017, on partage l’affiche d’une soirée avec Hint à Morthomiers. On a passé un très chouette moment, beaucoup discuté, c’était fort. Aussi, on a joué le 10 décembre avec The Ex, un autre groupe super important.


Ropoporose

On a eu la chance de les rencontrer à Thionville, dans un petit bar dans lequel on jouait ensemble. Ils sont tous les deux très cool. On a mis un temps fou avant de les retrouver, c’était à Brest il y a 3 mois, cette fois en tant que Braziliers, groupes qu’ils ont formé avec Piano Chat. Encore un très chouette truc. C’était en plus pour une soirée estampillée À Tant Rêver du Roi, notre label d’amour (cœur à Sapinou), on était un peu aux anges. Et puis comme ces deux-là ne s’arrêtent jamais, ils (on peut aussi dire elles) jouaient à Lille une semaine après sous Namdose (Ropoporose + BRNS), une espèce de réunion merveilleuse de talents, de fougue, un des meilleurs groupes francophones (franco-belge) que j’ai (Charly) vus cette année. Juste une claque. J’ai été obligé de dire après ça, à Pauline, que tout ce qu’elle faisait était génial, et qu’elle est juste super cool !


It It Anita

Le groupe de notre cher Damien. Le mec qui a fondé Luik Records et tire ses rênes. On est super heureux que Luik et À Tant Rêver du Roi se soient unis pour sortir notre dernier album (à l’instar du précédent « Bodysick » avec Bagdaddy Records aux Pays-Bas). C’est trop bon de se sentir soutenus par des personnes de goût. Avec Damien, on a beaucoup échangé, mais notre vraie rencontre c’était sur une aire d’autoroute, le hasard complet. On remontait dans le Nord et It It Anita descendaient, ou alors c’était l’inverse. On a bien ri. On a joué deux fois avec eux. La dernière à Liège, leur bastion, était vraiment top. On a fait de belles rencontres, on s’est bien amusés toute la nuit. Enfin voilà, vive la Fambly !


« Pain & Pleasure » de Bison Bisou est disponible depuis le 4 octobre 2019 chez À Tant Rêver du Roi et Luik Records.
Bison Bisou sera en concert le 15 janvier au Joker’s Pub (Angers) et le 16 janvier à la Scène Michelet (Nantes).


Retrouvez Bison Bisou sur :
Site officielFacebookTwitterInstagramBandcamp

Partager cet article avec un ami