[Clip] [Exclusivité] The AA – Post Partum Child

Pour leur premier clip, les rockeurs agenais de The AA n’ont à vrai dire pas fait le choix de la facilité. « Post Partum Child » traite en effet d’un sujet complexe, rarement sinon jamais exploré dans la littérature musicale : ce besoin viscéral, ancré au plus profond des enfants non désirés d’obtenir la reconnaissance et l’affection de la part de leurs parents. Le vidéaste Camille Picquet a accepté de relever ce défi de taille : proposer sa lecture du titre qui interroge la construction de l’identité de ces jeunes face à un désamour éprouvé qui les poursuivra une longue partie de leur existence.

Si le baby blues ou « syndrome du troisième jour » est un phénomène courant, passager et souvent sans impact sur l’éveil du jeune enfant, ce n’est malheureusement pas le cas de la dépression post-partum, qui peut survenir parfois plusieurs mois après l’accouchement et dont peuvent souffrir les deux parents à des stades différents. Sans être détectée et traitée rapidement, cette dépression peut avoir des conséquences lourdes sur le jeune enfant. Sans jamais se montrer accusateur envers ces parents qui vivent la fin d’une grossesse et le début d’une vie de parents, Léo Thérial, chanteur de The AA se met à hauteur des petits hommes en imaginant les effets collatéraux de ce manque d’amour ressenti auprès des parents en détresse et partageant dans leur foyer anxiété, dépression, irritabilité et violence. Poignant et dévastateur à la fois, « Post Partum Child » illustre avec gravité les cicatrices de l’enfance.

« Then hear me talk about of your contended scars, of your contended scars
You post partum child, the mist of your father »

À partir de cette thématique au constat tragique, Camille Picquet, réalisateur proche du groupe, choisit de proposer un récit plus fictionnel en mettant en scène le quotidien de deux adolescents, fille et fils de CSP+, aspirant en l’absence de leurs parents respectifs à reproduire leur habitus – dixit Bourdieu. Seuls dans un manoir immense, nous suivons le quotidien de ces jeunes totalement déphasés vis-à-vis des préoccupations de leur âge ; soignant leur image et leur éloquence, adoptant styles et codes vestimentaires, pour paraître enfin crédibles aux yeux de ceux qui ont finalement détruit leur enfance. En cela, le clip de « Post Partum Child » est une critique acerbe et terrible du capitalisme et des puissants pour qui la compétition et la réussite professionnelle passent avant le choix de l’enfant et futur adulte, son épanouissement personnel. À l’instar de la synth pop clinique de The AA, Camille Piquet livre un portrait au vitriol de cette élite narcissique et déconnectée du reste du monde, totalement dépourvue d’empathie. On ne peut qu’être admiratif du jeu d’acteurs des deux protagonistes, Charlotte Lewis et Paul Valat, incarnant à la perfection ces deux jeunes adultes en quête de légitimité vis-à-vis de leurs pairs.

« Post Partum Child » est extrait du premier album « Can Care Less » de The AA, disponible depuis le 22 février 2020.
Le second album est actuellement en préparation pour début 2023. D’ici là, The AA sera à l’affiche du festival Garock ce samedi 2 juillet à midi sur la « Forest Stage ». À ne pas manquer bien évidemment !


Retrouvez The AA sur :
FacebookInstagramSoundcloud

Fred Lombard

Fred Lombard

rédacteur en chef curieux et passionné par les musiques actuelles et éclectiques