[Sorties] 5 soirées immanquables en septembre 2019

Bien plus de cinq soirées vous attendent ce mois-ci dans notre sélection non exhaustive des sorties immanquables du mois. Pour la reprise officielle, on vous a concocté un menu plutôt chargé, fortement concentré en rock brut et en gros riffs, mais qui réserve également bien des surprises du côté de l’émergence et du savoir-faire local. Tour de France des sensations et des saveurs indépendantes en région. Hey ho! Let’s go!

Toybloïd, Captain Obvious et DBK Project au Supersonic (Paris)

Jeudi 5 septembre 2019

Do you wanna rock’n’roll ? Hell yeah et plutôt deux fois qu’une pour fêter ce jeudi les deux ans de La Tête de l’Artiste au Supersonic. Yann Landry, notre cher confrère, également rédacteur en chef de la Grosse Radio Rock, y présentera ici trois bouillonnants talents de son catalogue garanti à forte teneur en rock (Parlor Snakes, The Twin Souls, One Rusty Band…). On y retrouvera le trio power rock Toybloïd qui viendra y défendre ses nouveaux titres furieux et so riot grrrl en live pour son grand retour, le très fun duo punk Captain Obvious, amateur éclairé des pédales fuzz et des riffs électrisants, enfin DBK Project, collectif à l’imaginaire envoûtant à l’image de son magnifique album-concept « 480 » mêlant narration et musique. Une soirée recommandée à plus d’un titre (et en plus, l’entrée est gratuite) !


I’m From Rennes #8 (Rennes)

Du vendredi 13 au samedi 22 septembre 2019

Dix jours durant, du 13 au 22 septembre, I’m From Rennes envahit la cité bretonne pour mettre à l’honneur dans des appartements, jardins et d’autres lieux bien plus atypiques le meilleur de la scène locale ou de pas très loin (Nantes et cie). Au programme dans le désordre : du death metal bien graveleux avec FANGE, du post-punk saignant avec Von Pariahs, de la beauté et de la douceur pop avec Mouths né de l’union sensible de Juveniles et Lenparrot, du groove RnB ensorcelant avec Timsters, du kraut bien wild et psyché avec Guadal Tejaz ou encore du synth punk féministe so 80’s avec Periods. Une programmation éclectique et indépendante de très belle facture !


Festival Hop Pop Hop #4 (Orléans)

Vendredi 13 et samedi 14 septembre 2019

« Festival dédié à l’émergence » pour reprendre ses mots, le Festival Hop Pop Hop réunit pour sa 4e édition 35 groupes sur 5 scènes dans le centre-ville d’Orléans. Avec un pass 2 jours à 20 euros, c’est presque cadeau quand on sait qu’on pourra y entendre (et surtout y voir), entre autres, le très jeune duo math rock oxfordien Cassels, l’art punk féministe du trio londonien Big Joanie, le noise rock lo-fi et furax des Bretons de Dewaere, l’indie folk tranquille de la douce Rozi Plain from Winchester ou encore la sensation mixte rock hip-hop belge Glauque ! Une bien belle prog à un prix tout doux !


Rock in the Barn #10 à la Ferme de Bionval (Vexin-sur-Epte)

Samedi 14 et dimanche 15 septembre 2019

Dix ans déjà que le festival normand prend un malin plaisir à concocter des affiches démentes à la gloire du rock’n’roll en milieu rural. Dix ans qu’on se régale rien qu’en découvrant le line up présenté sur l’affiche de Rock in the Barn, d’autant plus quand l’affiche est illustrée par le très chouette Inaniel Swims. En 2019, parmi ceux qui nous font de l’œil, on citera allégrement We Hate You Please Die, quatuor lo-fi rock allumé qui aurait toute sa place sur l’OST d’un futur Scott Pilgrim sur grand écran, le shoegaze exaltant du duo brooklynien The Vacant Lots, le synth folk orientaliste de Ko Shin Moon et le psych folk aux influences turques des désormais incontournables Altın Gün. Avec également Flavien Berger, DBFC, TAU, Rendez-Vous ou encore l’ami San Carol, l’édition de la décennie pour RITB ne manque pas d’atouts ni d’attraits.


Levitation France #7 au Quai (Angers)

Vendredi 20 et samedi 21 septembre 2019

Sept éditions déjà que la toute fin de l’été rime avec Levitation du côté d’Angers. La déclinaison française du célèbre festival texan, portée par The Black Angels, compte chaque année son lot de sensations psychédéliques de haut vol. Cette année au Quai, pas de doute, ceux qui feront sensation se nomment The Psychotic Monks, ils sont Parisiens et ont déjà conquis l’Europe avec leur rock noir possédé et cathartique qui se joue à quatre sinon rien. On trouvera également à l’affiche le superband L’Épée réunissant Emmanuelle Seigner, Anton Newcombe et les membres de The Limiñanas, le post punk flamboyant de Iceage, le délirant King Khan avec son band Louder Than Death, le noise rock fou fou fou des Liégeois de It It Anita ou encore la jeune mais déjà affirmée sensation rock expérimentale londonienne black midi. Une programmation particulièrement réussie et renouvelée pour le festival angevin.

Partager cet article avec un ami