[Sorties] 5 soirées immanquables en mai 2019

Le mois de mai est arrivé et avec lui, son lot de concerts ! Comme à notre habitude depuis janvier, découvrez notre sélection de cinq soirées éclectiques à ne pas manquer du côté de Lille, Paris, Angers et Lyon. À vos agendas !

Article écrit par Laurent Thore, Maxime Antoine, Florian Fernandez, David Tabary et Fred Lombard.

Moon King, Current Joys et Pastel Coast au Supersonic (Paris)

Samedi 11 mai

Moon King est le projet du chanteur et producteur canadien, Daniel Benjamin. Au début des années 2010, Daniel faisait partie de la scène électronique florissante de Montréal, et jouait en tant que musicien de tournée pour plusieurs groupes. Après quelques EP et singles, Moon King part s’installer à Détroit en 2016 et développe son style influencé tout à tout par un disco underground rétro à souhait, comme sur « Around The World » ou « Creep (Dance 4 U) », et un univers synthpop plus électronique. Pour faire suite au rafraîchissant « Hamtramck’ 16 » en 2017, un 7 titres sorti chez Arbutus Records, Moon King a publié début avril son nouvel album – « Voice Of Lovers ». Le plus fou lors de cette soirée à venir au Supersonic ? C’est qu’elle est gratuite ! Avant les déhanchements tardifs, les sonorités plus rêveuses de Current Joys et des nordistes de Pastel Coast se chargeront de vous porter vers des cieux dansants.


Grand Veymont, Fievel is Glauque et Πaux Bons sauvages (Lyon)

Dimanche 12 mai 2019

Un an après la sortie de son merveilleux album « Route du Vertige », le duo de dream pop psychédélique et planante Grand Veymont redescend du massif du Vercors qui lui donne son nom pour donner un nouveau concert à Lyon, à 200 mètres du lieu où ils avaient joué l’année passée. On espère que la petite salle voûtée aux murs de pierre des Bons Sauvages sera un écrin idéal pour un voyage mystique. Le reste de la soirée sera occupé par les concerts de Fievel is Glauque accompagnés d’Œ, ainsi que d’un set solo du dernier, dans un esprit pop aventureux et baroque.


San Carol et We Only Said au Joker’s Pub (Angers)

Mercredi 15 mai

Depuis 2013, le Joker’s Pub est devenue l’un des lieux incontournables de la vie nocturne angevine. Fort d’une programmation éclectique, le café-concert accueille ce mois-ci, entre autres les talents locaux Lo’Jo et The Blind Suns, mais également le post metal des Londoniens de Hey Colossus, la cold pop des Angelenos de Vowws ou encore le space rock des Finlandais de K-X-P. Mais c’est une toute autre soirée qui a retenu notre attention, la carte-blanche au disquaire indé du coin, Exit Music for a Drink, qui invite le très talentueux Maxime Dobosz à jouer en formule acoustique et en solo les excellents titres du dernier album de son projet San Carol. À l’affiche également, il y aura les patrons du rock alternatif rennais, We Only Said, de retour avec un nouvel album, « My Oversoul », attendu pour le 24 mai prochain. Un très bon plan !


Rendez-Vous, Fabulous Sheep et Structures au File7 (Magny-le-Hongre)

Samedi 18 mai

Une affiche très relevée pour une magnifique illustration scénique du dynamisme actuel de la scène rock déviante et alternative hexagonale. Si le bonheur est dans le pré, il se présentera ici dans version extatique et sauvage et pas vraiment à l’eau de rose. En effet, ces trois groupes survoltés assènent des approches radicales et énergiques de l’objet rock dans un esprit « indie » totalement assumé et diablement fédérateur. Difficile de déterminer une réelle préférence entre le côté jubilatoire de la noisy punk mélodique de Fabulous Sheep, l’élégance post wave de Structures et la détermination synthétique martiale de Rendez-Vous. Saluons en tout cas toute l’intelligence de cette programmation de la part du File7, à l’image d’une saison de concerts ouverte d’esprit et aventureuse.


Still Corners et A.A. Bondy à l’Aéronef (Lille)

Mercredi 22 mai

Depuis 2011, Still Corners sort à peu près un album tous les deux ans. « Slow Air » est ainsi la 4e fournée du duo anglais, qu’il viendra défendre à l’Aéronef de Lille le 22 mai. Lointains cousins de Beach House, le couple s’est parfois égaré sur le chemin de sa dream pop fascinante. Pas cette fois puisqu’avec « Slow Air », c’est à un road trip tout à fait lynchien à travers les États-Unis (où a été composé et enregistré l’album) qu’il nous invite. C’est peu de dire qu’on a hâte de vivre cela en live. À noter que la première partie sera assuré par A.A. Bondy, compositeur et songwriter de talent, disparu des écrans radar depuis son premier album il y a 8 ans.


À ne pas manquer également en mai :

Rat Boy au Point Éphémère (Paris) le 6 mai
Caesaria et Paranoid à L’Usine À Musique (Toulouse) le 6 mai
Jay-Jay Johanson et Degree au VIP (Saint-Nazaire) le 7 mai
The Psychotic Monks à La Soufflerie (Rezé) le 9 mai
Altin Gün et Gloria à l’Épicerie Moderne (Lyon) le 14 mai
H-Burns à La Maroquinerie (Paris) le 14 mai
Martin Mey à la Boule Noire (Paris) le 15 mai
Troy Von Balthazar L’Épicerie Moderne (Lyon) le 23 mai
Aldous Harding à La Maroquinerie (Paris) le 25 mai
Snail Mail et Soccer Mommy à la Maroquinerie (Paris) le 28 mai

Partager cet article avec un ami