[Sorties] 5 festivals immanquables en juillet-août 2019

La grande messe des festivals a déjà commencé depuis quelques jours sous les effets de la canicule, pour le bonheur des fans de musiques indie, et à n’en point douter des vendeurs de bières. À la vue de la densité des propositions estivales, il apparaît toujours très difficile de faire son choix : aller vers les noms déjà établis ? Oser la nouveauté ? Cocher un maximum de groupes ? Faire en fonction de son propre calendrier ? La rédaction d’indiemusic s’est mobilisée pour vous, afin d’extraire 5 festivals de cette profusion musicale et estivale, 5 festivals défendant tous une idée certaine de la musique indépendante à leurs manières. Tâche éminemment subjective, empreinte de partialité, mais aussi de passion, elle a le mérite de démontrer par l’exemple l’esprit indiemusic. À vos agendas !

Article écrit par Laurent Thore, Maxime Antoine, David Tabary et Fred Lombard.

Freaks Pop Festival #7 (Champigné)

Vendredi 19 et samedi 20 juillet 2019

Organisé par les Freaks des Champs, association de joyeux activistes de l’indie local, le Freaks Pop Festival est devenu en 7 ans le Woodstock à taille humaine des Ligériens bien informés. Installé au beau milieu des champs, on y retrouve ici les nouvelles pousses, parfois arrivées à maturité du rock garage, du psyché et l’électro français. Entre trouvailles et retrouvailles, on y croisera notamment le vendredi les rockeurs garage déglingués d’Albinos Congo, la french pop ébahie de Biche et celle débridée d’Amor Blitz aux accents post-punk. Le lendemain, rendez-vous est pris d’avance avec le prestidigitateur de la pop, San Carol, pour un nouveau tour de son album « Houdini », sans oublier le trip-hop envoûtant de Jumaï et la new wave punk et retro-futuriste de L’An 2000. Avec 32 heures de musique au compteur, DJ sets compris, les freaks seront encore les plus chics cette année !


Les Nuits Secrètes #18 (Aulnoye-Aymeries)

Du vendredi 26 au dimanche 28 juillet 2019

Les Nuits Secrètes ont 18 ans. C’est l’âge de la majorité, l’âge où on veut faire la révolution et conquérir le monde. Ambitieuse et conquérante, ce sont en effet des qualificatifs qui viennent à l’esprit lorsqu’on regarde la programmation. Des incontournables : M, Jeanne Added ou Nekfeu ; des Anglais facétieux ou ténébreux : Sleaford Mods, Fat White Family, Metronomy ou Hot Chip ; et une bonne dose luxuriante de tout ce qui fait le sel des scènes françaises (et belges) actuelles : The Psychotic Monks, Whispering Songs, Structures, Antoine Pesle, Léonie Pernet, etc, etc. Mais les Nuits Secrètes ne seraient pas ce qu’elles sont sans les fameux parcours secrets, ce concept qui consiste à prendre son billet pour un concert dont on ne connaît ni l’artiste, ni le lieu : surprise et émerveillement assurés ! Les parcours secrets font leur mue avec dès cette année des parcours thématisés : vélo, sieste, lever de soleil ou électro. Alors rendez-vous à Aulnoye-Aymeries du 26 au 28 juillet pour de nouveaux secrets et de nouvelles surprises !


La Route du Rock – collection été #29

Du mercredi 14 au samedi 17 août 2019

C’est comme toujours au Fort de Saint-Père, à côté de Saint-Malo, que se tiendra la 29e édition de La Route du Rock. Au programme de cette année, une soirée à part le mercredi, avec des lives intimistes de Big Thief, Sharon Von Etten et Anna St. Louis à la Nouvelle Vague, salle de concert située dans la cité malouine. Côté programmation pour les trois jours et soirées du festival au Fort et sur la Plage, la nouvelle scène punk britannique sera mise à l’honneur avec des concerts de IDLES, Fontaines D.C. et black midi le jeudi soir, tandis qu’un vague psychédélique et dansante s’abattra sur l’ensemble de la programmation, des incontournables Deerhunter et Stereolab, qui signent cette année leur grand retour, aux phénomènes australiens Pond et surtout Tame Impala, dont un quatrième album est attendu pour la fin de l’été. Côté frenchies, on se laissera tenter par la pop sophistiquée de Laure Briard ou du Superhomard et de sa chanteuse Julie Big. Pour les plus fêtards, une solide programmation électronique viendra compléter le tableau, avec la techno cérébrale de Jon Hopkins, celle plus rentre-dedans de Lena Willikens et Paula Temple, la house-pop des vétérans Hot Chip, jusqu’à la pop psychédélique aux accents nu-disco de Metronomy, ou aux inflexions anatoliennes des réjouissantes drilles néerlandaises d’Altin Gün. De quoi nous faire bouger jusqu’au bout de la nuit de ces trois jours de festival.


Check In Party (Aéroport de Guéret)

Du jeudi 22 au samedi 24 août 2019

Forcément, un festival qui place volontairement en tête d’affiche la grande Patti Smith ne peut que susciter chez nous, une attirance naturelle et un a priori plus que positif. Plus généralement, Check in Party réussit une étonnante combinaison entre « têtes de gondoles » immanquables, confirmées et tout à fait dignes d’intérêt (Foals, Jeanne Added, The Blaze, Balthazar…) et une sélection massive d’étoiles montantes, de références actuelles des scènes indie françaises et européennes autour de la Colonie de Vacances, The Inspector Cluzo, Namdose, Puts Marie, The Psychotic Monks, Lysistrata…  Devant cette présentation très électrique, vous l’aurez compris, même si Check In Party n’est pas à proprement parler un festival rock, son esprit l’est assurément.  Rendez-vous à la fin du mois d’août au centre de la France, pour une première édition qui s’annonce exceptionnelle.


Art’air Festival (Royat, près de Clermont-Ferrand)

Les 29, 30, 31 août et 1er sept 2019

Pour finir en douceur l’été : pourquoi ne pas faire un tour en Auvergne pour le festival Art’air ? Petit par la taille certes, mais unique de par son humeur champêtre et sa formule inédite. Pour résumer, en journée des randonnées au cœur de la Chaîne des Puys, où au détour d’un chemin, les festivaliers découvrent des concerts improvisés, des performances… Et chaque soir, rendez-vous au village éphémère du festival, pour des concerts gratuits dans un cadre verdoyant et idyllique. Cette année dans l’ordre et le désordre, vous pourrez par exemple rêver sur les mélodies folk bricolées de Michael Wookey, apprécier la tension électrique et émotionnelle de Namdose (réunissant avec bonheur deux formations d’exception ; à savoir BRNS et Ropoporose), danser comme des dingues sur le set énergique et virevoltant de Thé Vanille. Nos meilleurs informateurs nous annoncent même des concerts secrets qui ne seront révélés qu’au dernier moment. Mais de toute façon, le mot surprenant est un qualificatif qui sied parfaitement à ce festival pas comme les autres. Alors à votre tour, de vous laisser gagner par l’esprit Art’Air.

Partager cet article avec un ami