[LP] Radio Elvis – Les conquêtes

Avec un premier album en forme d’opération séduction, difficile de ne pas succomber au charme de Radio Elvis. La nouvelle scène rock française atteint, grâce à eux, de nouvelles hauteurs.

Radio Elvis - Les conquetes

« Pourquoi sommes-nous là, nous n’arrivons à rien », assène Pierre Guénard dès le premier titre, « Bleu nuit / Synesthésie ». L’interprète parisien donne déjà un ton, une identité au premier album de Radio Elvis. Nous entendons comme un gang prêt à en découdre. La guitare et la voix plongée dans la réverbération donnent au chanteur et guitariste une présence mystique, quasi religieuse, sur le disque. Cette impression se poursuit sur les titres suivants, « Solarium » et « La route ». Le trio francilien nous donne une entrée en matière de haute volée pour pénétrer dans un disque exigeant qui ne donne jamais dans le raccourci facile.

Nous serons, peut-être, moins impressionnés par « La force », aux arrangements délicats, presque populaires, qui soulignent d’abord l’écrin pour la voix (très belle, très juste) de Pierre Guénard plutôt que l’énergie du groupe. Auxquels nous préférerons, sans regret, les grandes envolées d’ »Au loin les pyramides », ou l’électro tempétueuse de « Les moissons ».

« Les conquêtes » échappe au passage aux catégorisations. A-t-on affaire à un groupe de rock ? De pop ? De new wave ? De chanson ? Oui, non… Le premier album de Radio Elvis, c’est un peu de tout ça, tout à la fois. Le trio brouille constamment les pistes d’une chanson à l’autre. L’oreille reste en alerte, à guetter le moindre changement, la moindre envolée, comme sur « Caravansérail », qui explose en toute fin.

Nous pourrions nous perdre facilement dans « Les conquêtes ». Mais les mots de Pierre Guénard tissent un fil d’Ariane que l’on suit agréablement. Toujours évocateurs sans jamais être réellement descriptifs, ses textes demandent à l’auditeur de les interpréter et de se les approprier. Comme un cadeau.

Difficile de ne pas penser à Feu! Chatterton, bien sûr. Mais c’est une autre profondeur que Radio Elvis va chercher : moins dandy, plus esthète. C’est un nouveau sommet pour cette belle scène française qui ose, essaye tout et réussit souvent.

crédit : Nicolas Despis
crédit : Nicolas Despis

« Les conquêtes » de Radio Elvis est disponible depuis le 1er avril 2016 chez [PIAS].


Retrouvez Radio Elvis sur :
Site officielFacebookTwitter

Partager cet article avec un ami