[LP] Le Roi Angus – Est-ce que tu vois le tigre ?

Difficile de parler du nouvel album du Roi Angus sans exprimer cette soudaine fascination que le projet provoque en nous, offrant dans ses mélodies pop et psychédéliques un torrent d’émotions fortes et multiples. Une réussite totale.

Il y a, dans la musique des Genevois du Roi Angus, une étrangeté qui est loin d’être facile à exprimer ; en effet, le quintet a une fâcheuse tendance à s’insinuer dans nos esprits, fascinant et paralysant toutes nos capacités mentales en fermant les cloisons de notre imaginaire pour diriger nos pensées vers un seul et unique but, une seule et unique question : « Est-ce que tu vois le tigre ? ». Sous ce titre bizarre se dissimule un test, une incitation à voir ce qui se cache derrière les apparences. Et c’est bel et bien ce qui se produit au fur et à mesure de notre plongée dans les circonvolutions mélodiques du Roi Angus, celui-ci alliant l’improbable au réel avec un génie que l’on n’est pas prêt d’oublier.

Porté par le succès de « La Wax », piste aussi folle que motivante, Le Roi Angus aurait pu dévoiler un album marqué par le fun et la nonchalance ; or, c’est tout le contraire. En un peu plus d’une demi-heure, « Est-ce que tu vois le tigre ? » a des allures de thérapie musicale dont on ressort certes lessivé, mais avec un grand sourire aux lèvres. Ici, la poésie et les instruments se cherchent, se lient, se caressent pour engendrer autant de plaisir que d’interrogation et d’identification (« Presque le Canada », « La toundra »). Le secret semble être de positionner, comme sur la pochette, l’humain, nu, au cœur de décors harmoniques passant de la lumière (« Rien ne se cache dans la lumière ») aux nuages de la personnalité (« Lesbos », « l’enfance du vice » et l’acceptation de ses propres pulsions). Invitant aussi bien des guitares sulfureuses que des cuivres sensuels et porteurs de contes et de légendes d’un ailleurs que l’on frôle du bout des doigts (« Bristol » et ses rues endormies, où paix et drame se bousculent), l’opus déambule, observe et s’arrête pour lire et écrire ce qu’il voit, selon son propre regard mêlé de confidence et de connivence.

Des histoires de vies se cherchant, de héros égarés et guidés par la voix douce et possédée de Casimir M. Admonk ; « Est-ce que tu vois le tigre ? », symbole artistique d’un renouveau délicat et précieux de la composition, est une merveille éclatante que l’on ne peut plus lâcher, offrant une multitude d’interprétations collant à la peau de tous ceux qui viendront s’y frotter ; et y trouver, c’est certain, leur rédemption personnelle et intérieure.

crédit : Francesca Palazzi

« Est-ce que tu vois le tigre » du Roi Angus est disponible en digital depuis le 2 février 2018 et en CD / vinyle le 16 mars 2018 chez Cheptel Records / Echo Orange.


Retrouvez Le Roi Angus sur :
Site officielFacebookTwitter

Partager cet article avec un ami