[Clip] Laura Clauzel – Golden Boy

Continuant de nous exposer sa vision à la fois amère et lucide d’une société en pleine déliquescence, Laura Clauzel franchit un cap supplémentaire grâce au formidable « Golden Boy », interprétation réaliste et juste d’un capitalisme détruisant l’individu.

Sur son magnifique album « Paria(H) », Laura Clauzel fait état d’une humanité dont les repères sont de plus en plus flous, où la tolérance et la solidarité sont montrées telles qu’elles sont devenues : désincarnées et incomprises. Déjà, elle nous interrogeait sur notre implication dans l’existence d’êtres dans le besoin à travers la sublime et éprouvante vidéo de « The Face of Shame », prouvant que son discours n’avait rien d’une quelconque rébellion opportuniste et sans saveur. Mais, grâce à « Golden Boy », la compositrice va encore plus loin, n’hésitant pas à se mettre en scène, grimée en chef d’entreprise dont la masculinité et l’autorité pourraient faire sourire, si elles ne nous rappelaient pas que ces images sont d’une terrifiante véracité.

Entre l’addiction à la technologie et la soumission au profit, l’être se dérobe et ne se reconnaît plus, ce que la réalisation sobre et sincère de Mathieu Mullier-Griffiths expose dans une remarquable intensité visuelle. Perdant sa personnalité sous des maquillages gris et dorés, Laura Clauzel possède le spectateur, autoritaire et sûre d’elle, dans un rôle à contre-emploi minutieusement répété et assimilé. Elle est ceux que nous redoutons, ces supérieurs sans âme qui peuvent détruire une vie en un claquement de doigts. À ce titre, les niveaux sociaux sont parfaitement montrés dans « Golden Boy », du simple chauffeur au ténébreux patron, du chômeur au garde du corps dont la peau commence, elle aussi, à se métamorphoser. Les ultimes instants du court-métrage, danse presque désespérée de l’âme en proie au doute, son aussi éloquents que tétanisants. Laura Clauzel a réussi rien de moins que la représentation ultime de nos dérives tour-à-tour attirantes et effrayantes.


Retrouvez Laura Clauzel sur :
Site officielFacebookTwitter

Partager cet article avec un ami