[Entourage #71] Gaël Blondeau (Ghost of Christmas)

Comme Dickens nous l’a appris, on a tout intérêt à laisser les fantômes de Noël entrer dans nos vies. Malgré son nom au singulier, ce Ghost Of Christmas se compose de deux membres marseillais, Gaël et Martin, et apporte avec lui une musique lumineuse, une basse flamboyante et un rythme imparable. Après l’Entourage de son acolyte Martin Mey, qui se produira la veille en solo au Crossroads Festival, Gaël Blondeau nous raconte les cinq rencontres qui ont guidé sa carrière musicale. À ne pas manquer en live dans la nuit du vendredi 13 septembre !

crédit : Valerian7000

Grems

Pour moi, c’est le King du rap indépendant spécialisé. Le monsieur n’a peur de rien, il peut poser sur de la deep house, du broken beat, des trucs sans beat (rire). Il a un panel de styles de flows et des pucnhlines dingues. C’est aussi un superbe graffiti-artist avec toujours des nouveaux styles. J’ai bossé avec lui sur « PMPDJ » (Pour Ma Paire de Jordan) pour l’album « Haterville », sur son album « Vampire » et aussi un autre morceau, « Ô ma femme », de Wilow Amsgood. (Les fans de Ghost of Christmas reconnaîtront l’instrumental de « Lament »). C’est un personnage entier, sans prise de tête, avec une vraie boulimie de travail, qui arrive à te donner son énergie quand tu bosses avec lui. Un artiste, un vrai !


Steve Spacek

Ce mec est une légende de la soul moderne. Ses productions sont d’un minimalisme tellement beau et servi par une voix avec un timbre à en tomber par terre. J’ai rencontré Steve il y a plus environ 20 ans maintenant : il avait un groupe qui s’appelait « Spacek » à l’époque (avec Edmund Cavill & Morgan Zarate qui est maintenant chez Hyperdub) et avec un ami, on a vu son groupe à un festival (Aquaplanning), on s’est pris une gifle. On a voulu bosser avec lui, ce qui n’était pas facile, il n’y avait pas de réseaux sociaux comme maintenant. On a réussi, on a sorti un EP chez Poussez! avec mon pote Steef sur le label de Alain Ho avec, cerise sur le gâteau, un remix de King Britt. Il vient de sortir un album chez Eglo Records, « Natural Sci-i », le tout produit sur un iPhone ! Allez voir son compte Instagram, il poste toujours des vidéos de ses morceaux sur iPhone.


Travis Blaque

Fabian tenait un magasin de disque sur Londres (Soul Brother), il a reçu le disque cité plus haut avec Steve Spacek et m’a contacté via MySpace. Old timer du hip-hop anglais, il a collaboré avec The Herbaliser, RJD2, Shareholder Tom… C’est devenu un ami, il vient souvent à la maison. J’ai même une track de Ghost of Christmas avec lui qui n’est pas encore sortie (cela ne saurait tarder). J’adore son flow avec son cheveu sur la langue (rire).


Nikitch

Avec Nicolas, la connexion s’est faite via Soundcloud, il m’avait demandé un remix de Grems (A16) qui était sur la page de Chamade Beat. Ensuite, on a discuté sur les réseaux sociaux. Ce mec est un monstre, multi-instrumentaliste, je suis vraiment fan de ce qu’il fait (ce n’est pas pour rien qu’on le retrouve sur Brownswood Bubblers, les compilations de Gilles Peterson). Il m’avait fait un remix pour Ghost of Christmas (« Disaster ») complètement dingue, une espèce de trap du futur. Il est venu mixer à la release party de Ghost à Paris. Là, il vient de monter un nouveau projet avec Kuna Maze signé chez Tru Thoughts Records. En bref, la classe !


Laurent Garnier

Comment ne pas citer Laurent ! C’est grâce à lui que Ghost of Christmas a pris vie sur disque avec son label Sounds Like Yeah! Je me rappelle tellement son mail avec écrit : « Magnifique, vous en faites quoi ? ». Il a toujours supporté Ghost of Christmas. En 2016, avoir une invitation de Laurent pour les Nuits Sonores : « A day with Laurent Garnier » était dingue, Ghost of Christmas sortait de nulle part ! Il m’a présenté Jay Robinson qui plus tard a fait un remix pour Ghost. Je lui envoie toujours les morceaux quand ils sont finis pour avoir son avis.



Retrouvez Ghost of Christmas sur :
Site officielFacebookTwitterSoundcloud

Partager cet article avec un ami