[EP] Flora – Everything is Here

Quatre ans après l’émouvant « Happy Today », l’artiste israélienne Flora revient avec un nouvel EP dense et lumineux.

Flora - Everything is Here

On avait laissé la chanteuse israélienne motivée et sûre d’elle après un premier album souple et magnifique, une conjonction d’idées aussi efficaces qu’osées. Un coup d’essai baigné d’influences électro et jazz, portées par une voix superbe de dépouillement et d’immédiateté. Sûre de ses capacités et de son talent naissant, Flora a parcouru les routes, européennes tout d’abord, puis asiatiques, faisant grandir une renommée largement méritée et remarquablement pensée. Elle s’est donné le temps nécessaire à la jouissance de son art, emportant dans ses bagages son intimité musicale autant que ses motivations à apprendre, à laisser sa créativité s’emballer tout en en gardant le contrôle, passionnément, consciemment. Quatre longues années à chercher et se découvrir, à donner généreusement au public ses moments de vie harmoniques, à fouler les sols étrangers pour mieux les rendre fertiles, à laisser croître tout ce qu’elle a semé.

Puis une superbe session pour BalconyTV en 2012 et, enfin, cette impression naissante chez l’auditeur que quelque chose est en train de se passer, qu’une nouvelle étape germe dans la conscience de la chanteuse. Avant l’apparition, 18 mois plus tard, de ce nouvel EP. Soit six titres intelligemment construits et déracinés pour se laisser porter par les vents contraires de courants synthétiques poignants et désarçonnants. Flora, au travers de ses tentatives échevelées d’apporter au genre un nouveau souffle, parvient à le réinventer, qu’elle choisisse de frôler les dérives mélodiques de Radiohead (Everything is Here) ou de Björk (Two Sides). Elle donne alors une valeur profondément humaine à l’artificiel, à une apparence froide mais tellement emplie de possibilités infinies. Elle se risque à des errances minimalistes maîtrisées (It’s a lie, sublime) avant de revenir vers une pop à jamais métamorphosée (This is Happening). Héroïne d’aventures créatrices immédiates et périlleuses, elle s’épanouit dans des territoires proches du silence et de la nature même du plaisir, dans l’origine de la beauté.

Mais ce qui laisse l’auditeur hagard et perdu dans la pureté des chansons auxquelles il est confronté, c’est cette formidable place donnée à la voix, sa puissance de conviction autant qu’une douceur rarement entendue dans l’univers musical actuel. Flora use de ses talents pour envelopper les sons, et non pas l’inverse, comme c’est souvent le cas. Ici, le timbre engendre l’évocation de la douceur contenue dans les nappes de claviers et les rythmes simples mais francs ; il contient toute l’innocence primordiale à l’imaginaire et à l’immensité des mondes harmoniques que l’on traverse en plusieurs étapes, toutes aussi importants les uns que les autres. L’artiste ne chante pas ; elle insuffle, elle encourage, elle fédère. Sans jamais nous perdre ou nous abandonner en cours de route, elle tend une main délicate et sensuelle, gantée de soie grise et pourpre, vers nos visages émerveillés, avant de nous caresser pour mieux nous fasciner. On se love dans le monde créé par Flora ; confortablement et sans résistance.

Alors oui, il aura fallu quatre ans avant ce second effort ; mais une telle expérience humaine et artistique, un tel témoignage des moments passés à se connaître elle-même, font de Flora une musicienne hors du commun et inoubliable.

crédit : Goni Riskin
crédit : Goni Riskin

« Everything Is Here » de Flora est disponible depuis le 24 août 2014 chez Slik Records.


Retrouvez Flora en concert à l’OPA de Paris le 25 septembre prochain.

Flora - Opa 25 septembre


Retrouvez Flora sur :
Site officielFacebookBandcamp

Partager cet article avec un ami