[EP] Elecampane – High Hopes

Pendant que certains musiciens profitent de la période estivale pour faire un break avec les membres de leurs projets respectifs, d’autres saisissent l’occasion pour se lancer entre eux dans de nouvelles aventures.

Elecampane - High Hopes

C’est notamment le cas des Caennais Nicolas Delahaye (chant et guitare), Guillaume Aubertin (batterie) et Augustin Hauville (basse), tous trois échappés de Concrete Knives pour former Elecampane, à l’instar de leurs compères Adrien Leprêtre et Corentin Ollivier avec SAmBA De La mUERTE.

En quatre titres suffisamment nerveux pour impacter durablement nos nerfs sensibles, et pour faire naître chez nous une passion immédiate pour ces compos qui sentent la scène à plein nez, le trio démontre une réelle envie d’en découdre hors des studios et des salles de répètes.

Ici, la basse s’élève au même niveau que la guitare et impose ses lignes comme une conduite consciente et intraitable, alors que la batterie martèle sans concession.
Elecampane hante ses pistes d’une mélancolie latente et explosive, habitée par le chant caverneux de Nicolas Delahaye.

« Anymore » provoque les premiers échanges, avec agilité et aisance, suivi d’un « Heaven » aux longs crochets qui nous envoient rapidement au tapis et nous couchent des minutes durant. Un K.O. sonique aux larsens incisifs.

Fort heureusement « Where We’ve Been » vient panser nos plaies alors que le chant de Nicolas se fait plus murmurant, et celui de ses compagnons sifflotant, en toute innocence.
Mais tout repos à une fin ; ce qu’ « Out of Control » provoquera en bout de course pour un dernier hommage au rock 90’s de Pavement, Guided by Voices et autres Wilco dans une bouillonnement frénétique et caniculaire digne d’un brasero. Avis de grosses chaleurs, vous l’aurez compris.

Il est ici question de possession, d’atmosphère lourde et poisseuse, comme des corps en plein ébat, collants et haletants, comme ces nuits moites où l’air vient à manquer et où la brise se fait attendre.

Elecampane
crédit : Kelly Joaquina

Véritable bouillon d’influences rock 90’s, « High Hopes » d’Elecampane est bien parti pour redistribuer les cartes de l’indie rock caennais. Grand bien lui fasse !

« High Hopes » de Elecampane est disponible depuis le 9 juin 2015 chez Family Tree Records.


Retrouvez Elecampane sur :
FacebookTwitter

Partager cet article avec un ami