[Entourage #126] Edgär

L’un des secrets les mieux gardés de la nouvelle scène électro-pop des Hauts-de-France n’en sera bientôt plus un. Et tant mieux pour tout le monde ! Après deux premiers EPs ayant affirmé avec assurance et un bel éclat l’identité pop rêveuse, dansante et lumineuse de son tandem, Edgär s’apprête à sauter à pieds joints en direction de son premier long format. Depuis un an déjà, Ronan Mézière et Antoine Brun distillent au compte-goutte les premiers extraits de ce disque misant grandement sur leur complémentarité. Entre romantisme, mélancolie, fougue et jeu de séduction, la collision artistique des deux personnalités fait des étincelles sur ce disque au rythme soutenu et aux harmonies vocales toujours plus envoûtantes. Les plus impatients et férus du projet écoutent déjà en boucle « Nuit », un premier extrait saisissant où s’entremêlent et s’opposent dans un duel haletant et surréaliste des couplets en français à un refrain en anglais dévorant. Toujours à son avantage dans la mise en scène sonore, en studio comme devant la caméra, le tandem amiénois enchaînait l’été dernier avec les textes brûlants de « Me voudras-tu ? » réunissant autour de lui quatre musiciennes nordistes brillantes (Laurie Mammoliti, Paprika Kinski, Emilie Rambaud et Laurène Vatier pour les citer). Dans la dernière ligne droite avant la sortie de son disque, Edgär a récemment dévoilé l’entraînant et très sautillant « Dictators », dans la veine pop énergique et mouvante d’un autre tandem français : AaRON. Dans le clip qui l’illustre, Antoine et Ronan laissent leur instinct animal prendre le dessus. Pour l’heure, et avant la sortie de « Secret » (on ne pouvait garder l’info plus longtemps), les deux amis remettent sur de bons rails notre format « Entourage » – en pause depuis l’automne dernier et auquel ils avaient déjà contribué deux ans plus tôt – pour nous confier quelques anecdotes sur les femmes artistes qu’ils sont riches d’avoir pour amies comme pour influences majeures.

crédit : Marie Bezille

Bleu Berline

Nous avons rencontré Laurie Mammoliti lors du tournage de notre clip « Me voudras-tu ? » en juin 2021. On a tout de suite accroché ! En plus d’être une artiste talentueuse et passionnée, c’est une jeune femme extrêmement gentille et bienveillante.

Et ce qui nous a surtout bluffés c’est que la douceur qu’elle dégage en dehors de la scène se transforme en super énergie mêlée à un charisme assez marquant dès lors qu’elle pose le pied sur le plateau.  Depuis ce tournage, nous suivons avec attention son travail. Nous l’avons également invité à faire notre première partie lors de notre release party parisienne le 7 avril prochain.


Paprika Kinski

Comme nous, Paprika Kinski est une artiste de la Région Hauts-de-France. Nous l’avons régulièrement croisé sur les scènes ou festivals de la région. On gravite dans le même environnement, avec les mêmes personnes. Et depuis maintenant 3 ans, elle est même voisine avec l’un d’entre nous. Sa pop électro nous parle beaucoup et colle bien avec notre propos artistique. C’est d’ailleurs pour cela que Paprika Kinski ouvrira pour notre concert d’Amiens le 5 mai 2022.


Ibeyi

Le premier album d’Ibeyi est sorti l’année où nous avons commencé à travailler ensemble et créer Edgär. La fusion entre les deux sœurs nous a beaucoup touchés, car elle représentait pour nous à l’époque la marche à suivre pour réussir à atteindre nos objectifs créatifs. Deux sur scène, les chants en harmonies, il y avait beaucoup de similitudes avec notre projet. Ce premier album a pendant longtemps été une référence pour nous. Quelques années après nous avons eu la chance d’être programmés au Printemps de Bourges dans le cadre des iNOUïS 2018 et ce jour-là, sur la scène principale, Ibeyi se produisait. Une belle manière pour nous de boucler la boucle.


K.Flay

K.Flay est une chanteuse et compositrice américaine qui a sorti son premier album de façon indépendante, sans label. C’est également notre cas. Être autoproduit amène un artiste à parfois être plus limité financièrement et à atteindre ses objectifs plus difficilement. Mais cela permet aussi de garder la main mise sur son projet notamment d’un point de vue artistique. K.Flay est aussi une multi-instrumentiste qui a su se détacher et garder une réelle originalité dans sa musique, mêlant des influences hip-hop à des sonorités plus pop rock indés.


Au Revoir Simone

Tout comme Edgär, Au Revoir Simone chante à plusieurs voix. Le groupe est composé de trois chanteuses-instrumentistes américaines. Le travail à plusieurs voix est un de nos piliers et fait partie de ce qui nous demande le plus d’assiduité. Au Revoir Simone est aussi un groupe de dream pop, un style qui nous influence beaucoup notamment pour son aspect très mélodique et planant. On retrouve chez elles beaucoup de synthé et de sonorités électros que nous aimons utiliser dans nos morceaux.


« Secret » de Edgär, sortie le 1er avril 2022 chez Grabuge Records.
En concert le 7 avril au Backstage by the Mill (Paris) et les 5 et 6 mai à La Lune des Pirates (Amiens).


Retrouvez Edgär sur :
FacebookInstagram

Fred Lombard

Fred Lombard

rédacteur en chef curieux et passionné par les musiques actuelles et éclectiques