[EP] Coralie Royer – Blossom

Toute la beauté de composition de Coralie Royer resplendit à travers « Blossom » diamant finement ciselé oscillant entre pop et folk, entre spleen et affirmation d’une artiste qui, tandis qu’elle observe ses expériences passées, écrit les nouvelles et troublantes pages d’un journal intime à l’identité forte et poignante.

Dans son premier clip, « Who Am I », Coralie Royer s’interrogeait visuellement et mélodiquement sur son devenir, son caractère, sa place en tant que femme et musicienne. C’est dans ce cadre d’ores et déjà posé que « Blossom » fait son apparition, réponse passionnante à la question originelle. En plus de regarder le monde qui l’entoure dans ses moindres détails, elle y ancre sa présence, ses impressions, ses désirs et les inspirations qu’elle y puise sans cesse. « Blossom » porte ses quatre saisons comme les étapes d’une existence qui, enfin éclose, révèle ses charmes et sa perfection.

Il suffit simplement d’entendre les détails acoustiques du magnifique « In The Fog » pour se convaincre des qualités de songwriting de la jeune Coralie : guitare et cordes dialoguent et forment, en totale confidence, le lit le plus confortable pour accueillir un chant limpide, alternant sensibilité et puissance. Une forme que l’on retrouvera sur l’inoubliable (et encore, le mot est faible…) « Till The Sun Comes Down », lorsque le timbre monte dans des aigus nous donnant des frissons et faisant tomber quelques larmes que l’on n’essaie à aucun moment de retenir. La maturité de la compositrice est impressionnante, qu’elle pénètre la pop grâce à « Who Am I » ou un folk rassurant, baigné de couleurs harmoniques et d’une poésie intime caressant nos douleurs et nous accordant, au cœur du tumulte, un repos mérité, une conception sensitive et profonde de nos émois, de nos réminiscences et de la meilleure manière de les accepter et de les apprivoiser (« Ghost Song »).

« Blossom » mérite tous les éloges. Une œuvre qui, en quatre chapitres, montre l’importance que Coralie Royer s’apprête à prendre parmi les grandes figures d’une jeunesse montante et, d’ores et déjà, porteuse d’un langage à la fois lucide et bouleversant.

« Blossom » de Coralie Royer, disponible depuis le 16 mars 2020.


Retrouvez Coralie Royer sur :
FacebookInstagram

Partager cet article avec un ami