[Live] Confidence Man au Badaboum

Rock en Seine constituait une forme d’avertissement l’été dernier : on ne vient rarement pour rien quand il s’agit de Confidence Man. Et c’est toujours une « Cool Party » pour reprendre le titre d’un de leurs morceaux phares ! En effet, tout était prévu au Badaboum pour vivre une méga teuf, visuelle, vestimentaire, dansante, et surtout musicale.

Confidence Man par Cédric Oberlin
crédit : Cédric Oberlin

Délire dance-punk jouissif, tubes électro-pop à la chaîne, second degré permanent, les Australiens ont tout pour séduire. Mais le live c’est encore autre chose : le duo de chanteurs se complète dans la chorégraphie, à la fois barrée et synchronisée. En toile de fond, un batteur et musicien à tout faire aux machines, avec chapeaux de cowboy et voiles sombres le bide à l’air (on a heureusement échappé aux caleçons).

Le quatuor met une énergie folle à rendre brillant et sérieux ce qui devait être au départ un simple « truc débile ». Avec Janet Planet et Sugar Bones aux commandes, les clips témoignent déjà bien de l’esprit décalé de leurs chansons catchy aux paroles (peu) érudites. Sur scène, tout prend encore mieux vie avec une scénographie millimétrée et délirante. Organisé en trois tableaux vestimentaires improbables, séparés de transitions instrumentales en roue libre, leur album prend une dimension tout autre entre les murs du club parisien. Ainsi en début de set, « Fascination » est addictif et immédiat puis « Bubblegum » propose une grande dose de fun, quand « Don’t You Know I’m in a Band » est un sommet de second degré.

Même un peu froids, car enfermés dans leur personnage, Janet Planet et Sugar Bones n’ont qu’à lever un bras pour disposer de la fosse à leur bon plaisir. Ils la cherchent, la provoquent : un crachat de champagne dans le public – sabré pour l’occasion, fête oblige – le porte à l’hystérie. Absurde, déjanté, parodique, Confidence Man fait malignement les choses avec simplicité. Invoquant par moments autant les LCD Soundsystem, Dee-Lite, Talking Heads ou Scissors Sisters, ils n’inventent ou n’apportent rien de particulier à la pop si ce n’est une énergie, une science du tube, et la facilité de retourner un public en trois pas de danse barrés. Que demande le peuple ?


Retrouver Confidence Man sur :
Site officielFacebookTwitter

Partager cet article avec un ami