[Clip] [Exclusivité] Claire Faravarjoo – Tequila

Nuit d’ivresse et de fantasmes hallucinatoires pour Claire Faravarjoo et son nouveau clip, « Tequila » ; ou comment tromper l’ennui alors que le taux d’alcoolémie augmente, que le corps et l’esprit n’obéissent plus et que la jouissance du moment devient totale. 

Au commencement, on compte le nombre de verres. Comme ça, pour voir s’ils nous permettront de transformer une soirée tout sauf folle et entraînante en un moment inoubliable, du moins lorsque les degrés du dancefloor et de la boisson accéléreront proportionnellement. Au premier abord, Claire Faravarjoo donne l’impression de s’ennuyer ferme, de se demander ce qu’elle peut bien faire là. Il suffit d’une apparition, propice à la séduction, pour modifier son comportement, aidée par la substance liquide répandant sa chaleur dans ses veines. La tête tourne, la caméra la suit, et les illustrations de la montée en extase se métamorphosent en visions folles et, enfin, à haut pouvoir d’attraction.

De l’enivrement à l’oubli, « Tequila » s’amuse, sur une rythmique disco transcendant des paroles à la fausse innocence et nonchalance, à brouiller les repères et faire ressentir au spectateur les vapeurs sensuelles et intenses d’une nuit qui, en trois minutes, change du tout au tout. Barmaid destinée à la solitude finale, Claire Faravarjoo aime à se confondre avec sa clientèle, à en épouser les fantaisies aussi bien que les courbes. Elle se voit de l’autre côté du zinc, parmi les âmes nocturnes errantes et perdues. Ce monde, c’est le sien ; elle le connaît mieux que personne. Il faut bien s’inventer des histoires pour y survivre ; celles-là même que la compositrice et interprète s’apprête à nous raconter sur son album « Nightclub », prévu pour début 2020, sans avoir auparavant manqué de nous convier à la moiteur d’un showcase gratuit le 17 octobre prochain à 17h à FGO-Barbara, dans le cadre du MaMA Convention. Si vous passez dans les parages, suivez les scintillements ; vous ne le regretterez pas…


Retrouvez Claire Faravarjoo sur :
Facebook

Partager cet article avec un ami