[Clip] [Exclusivité] BOPS – Sleeplessness

Dirigé, composé et produit par BOPS, le clip de « Sleeplessness » confirme les multiples talents du trio rennais pour assurer de A à Z des productions pop aussi classieuses qu’ambitieuses. Après avoir signé la réalisation d’un clip de 40 minutes pour illustrer leur premier album et ses 12 titres (à voir ici), le tiercé gagnant prend possession de l’ancien manoir luxueux de Nina Ricci à Morlaix pour nous compter une histoire surréaliste mêlant une nuit d’insomnie à celle d’un crime en huis clos en plein jour. Sortez le pop-corn du micro-ondes, installez-vous bien confortablement devant votre écran : votre séance va commencer !

Comme toute bonne intrigue, le cadre est posé dès les premières séquences : dans un grand manoir, une jeune femme sort brusquement de son sommeil au beau milieu de la nuit et descend l’escalier d’un pas pressé pour entrouvrir une à une les portes et fenêtres des différentes pièces de son castel. Un escrimeur sur le toit, un étrange meurtre au téléviseur, un homme hilare au visage recouvert de bigorneaux, une mandoline sanguinolente, un scientifique étudiant une courge, une femme aux yeux champignons fumant le cigare : comme autant de tableaux improbables gravitant autour d’une nuit de profonde insomnie ou rêverie, le bizarre est sans cesse renouvelé dans ce grand bazar poétique et onirique qu’est « Sleeplessness ».

Acteurs de leur propre court métrage, Germain, Oscar et Louis s’en donnent à cœur joie en partageant les saynètes délirantes et liées par l’improbable avec les autres figurants. On n’a pas manqué d’y voir trois des membres du Groupe Obscur, Manon, Maxime et Johan, coiffés de perruques peroxydées et jouant le refrain, ainsi que le (très) grand Tom Beaudouin de Fragments et Soja Triani multipliant les apparitions, à la fois tueur et victime de son propre crime.
Et que dire du titre en lui-même sinon qu’il est un redoutable hymne pop psychédélique au rythme hypnotisant, évoquant aussi bien Temples que Supergrass, voire les Charlatans. Si le titre chante une étrange nuit d’insomnie, vous ne rêvez pas, ce clip est bien une pépite pop dont seul BOPS a le secret (et toutes les clefs de l’intrigue de ce clip). Prélude à la sortie d’un second album ces prochains mois, « Sleeplessness » sera accompagné ce vendredi d’un second titre, le fougueux single « No Job » pour un double dose de pop psychédélique si comme nous, vous en redemandez ! Santé !

« Sleeplessness / No Job » de BOPS, sortie le 29 mai 2020.


Retrouvez BOPS sur :
FacebookInstagramBandcamp

Partager cet article avec un ami