Folle nuit électronique avec Arno Gonzalez et Ben Klock

Comme chaque fin d’année, le merveilleux Arno Gonzalez offre un magnifique cadeau électronique de Noël sur la scène angevine du Chabada.

crédit : Chris Taylor
crédit : Chris Taylor

Cette année, comme pratiquement à chaque fois, les gens se battent sur le net afin de se procurer une place pour l’évènement, au point même que cette fois-ci certaines places vendues à la sauvette étaient falsifiées, laissant sur le trottoir de la salle de concert quelques personnes attristées.

C’est le début des vacances de la période de fin d’année, le moment idéal pour fêter les musiques électroniques entre amis.
Le Chabada affichait ce soir-là complet, 900 billets pour autant de personnes à festoyer.
Après Rone, Nathan Fake ou encore Agoria, c’était au tour de Ben Klock, un des résidents du mythique club Berghain de Berlin, de partager la scène aux côtés d’Arno Gonzalez pour cette folle nuit.

crédit : Chris Taylor
crédit : Chris Taylor

Aux alentours de 22h, quelques rythmes technoïdes commencent à résonner dans les enceintes de la salle de concert se transformant en boîte de nuit pertinente le temps de quelques heures et quelques verres.
Les lieux se remplissent tranquillement tandis que Gonzalez pose l’ambiance.

Ceux qui suivent le producteur angevin depuis ses débuts ont pu être enchantés par le set proposé ce soir-là. Maîtrisé et efficace, l’artiste de Timid Records démarre de la plus belle des manières, invitant à la danse cette foule qui s’amasse progressivement.
Entre techno envoutante et deep-house transcendantale, ce mix montre encore une fois de plus toutes les qualités d’Arno Gonzalez.

crédit : Chris Taylor
crédit : Chris Taylor

Puis c’est au tour du Berlinois Ben Klock.
Devenu une figure incontournable depuis ces deux dernières années sur les plus grosses scènes du monde entier, le DJ allemand s’apprête à démontrer une fois de plus son talent.
Il est le représentant d’une techno allemande inspirée de l’ancienne scène de Détroit : dansante, vrombissante et hypnotique. Force est de constater que nous étions servis ce soir-là !

Jouant au jeu du chat et de la souris avec le public, Ben Klock se joue des codes et de l’esthétique habituelle en proposant des morceaux fins et inventifs.
Outre une irréprochable technique, son savoir-faire réside dans cette alliance parfaite qu’il crée entre hommage aux anciens de la Motor City et futurisme. Clairement efficace.

crédit : Chris Taylor
crédit : Chris Taylor

En clair, chaque année les soirées Modern organisées par Arno Gonzalez s’avèrent être les plans à ne pas louper à Angers tant il est rare d’y voir des soirées plutôt pointues et fédératrices. Cette année, le patron a fait très fort en invitant Ben Klock, qu’en sera-t-il de l’an prochain ?

facebook.com/arnogonzalezmusic
soundcloud.com/arnogonzalez
facebook.com/pages/Ben-Klock/60928281674
soundcloud.com/ben-klock

Partager cet article avec un ami