Alpha Hydrae – Les enfants de l’autodestruction

Plonger dans la musique d’Alpha Hydrae, c’est aller directement en plein centre de son cerveau. C’est-à-dire qu’il y en a partout et qu’on ne comprend pas forcément tout, mais putain que ce mec a de l’esprit. Le troisième album du Parisien est un réel bond en avant dans la discographie d’un artiste talentueux et absolument lo-fi et indépendant pour le coup.

Alpha Hydrae - Les enfants de l'autodestruction

« Les enfants de l’autodestruction » est une œuvre foutraque où se croise tout un tas d’influences. On passe volontiers d’un punk des plus primitifs (au moins l’âme) à un rock profondément sixties (le jeune homme a écouté Hendrix un paquet de fois) sans que cela ne sonne incohérent. Il y a une logique dans ce disque, celle de sortir quelque chose de soi et de la manière la plus crue.

C’est clair, il ne faut pas appréhender la musique d’Alpha Hydrae comme quelque chose d’accessible et que l’on écoutera tout les jours. « Les enfants de l’autodestruction » se déguste tard le soir, un verre de bourbon tiède à la main, dans un canapé jonché de cendres et de paperasse.

Le disque sait proposer de réels passages de toute beauté. En effet, l’auteur ne lésine pas sur la composition qui, au-delà de maintes improvisations, est au final très écrite et un brin érudite. On ne parlera pas de jazz, mais il y a une intention qui y ressemble sincèrement.

Alpha Hydrae

Pour finir, Alpha Hydrae à travers son troisième opus offre (car le disque est bel et bien gratuit) une œuvre qui n’engage que lui et les méandres de son âme. Il faut replacer le disque dans le contexte d’un artiste enregistrant presque seul dans son appartement, mais le peu de moyens développés ici donne un résultat très surprenant. On plongera les yeux fermés dans ce piège musical, ou on passera totalement à côté, cela dépendra vraiment de la sensibilité de l’auditeur. J’ai personnellement embrassé ces 14 sublimes chansons que j’aurais cependant préférées totalement instrumentales. Ce fut un plaisir.

« Les enfants de l’autodestruction » d’Alpha Hydrae est sorti le 16 mars dernier.

facebook.com/alphahydraeofficiel
alphahydrae.bandcamp.com
soundcloud.com/alpha-hydrae

Partager cet article avec un ami