[LP] Vanessa Philippe – À l’abri du vent

Évocation sans fard des états d’âme d’une femme prête à s’impliquer émotionnellement dans ses actes et paroles, mais restant en retrait face aux réactions de ses contradicteurs, « À l’abri du vent » de Vanessa Philippe fait montre d’une qualité d’écriture parfaitement mise au service de l’injustice de tout ce qui refrène nos sentiments, en espérant plus que tout démonter, étape par étape, de fausses idées reçues.

Vanessa Philippe A labri du vent

L’art de la composition de Vanessa Philippe est à double tranchant : musicalement travaillé et visant une douceur presque rassurante, il contient, dans son verbe, une révélation de faiblesses parfois oubliées ou mises de côté, mais que la compositrice n’hésite à aucun moment à embrasser à bras-le-corps. Car la relation entre les êtres s’affirme rapidement comme le noyau d’une œuvre entre crainte et affirmation de sa personnalité, entre ce qui ne doit pas être avoué et l’exutoire que la confession représente. Finalement, chacun de nous aimerait parcourir ses heures à l’abri du vent, loin des tempêtes psychologiques et émotionnelles ; mais, en vérité, pourquoi ? Vanessa Philippe parle sans détour, poétesse et muse dont le pouvoir est de nous confronter à nos mauvaises habitudes amoureuses et charnelles.

Il suffit de mélodies dont la sobriété épouse à la perfection les mots et les rimes pour nous faire aimer Vanessa Philippe. Ainsi, les aspérités de « Aujourd’hui », ces accords saturés qui étreignent le timbre de notre ange en peine, se voient décimés par la puissance évocatrice d’un texte sublime et intime, prolongé dans les magnifiques chœurs de l’inoubliable « Barbe bleue », métamorphose du monstre en créature habitée par le regret et la mélancolie. Les intonations vocales de la chanteuse paraissent identiques selon les titres, racontant une mue artistique en constante extension (« Tout près du large », quête de l’autre pour éviter la noyade et la dispute), en anglais parfois (la déception sensitive d’un couple à la dérive de « Girls » et l’innocence enfantine et prégnante de « Ladybirds »). Confiant la femme, ses forces et faiblesses, au regard et à l’écoute de celles et ceux qui l’entendront, le voyage initiatique ici mené s’achève sur une vision parfaite de la liaison, quand « À l’abri du vent » devient un refuge enfin mérité, chaleureux et caressant.

« À l’abri du vent » rassure, inspire larmes et résolutions fantastiques et imprévisibles. Vanessa Philippe est la lectrice d’un roman à la fois réaliste et onirique, un rêve d’étés à deux, de saisons qui ne demandent qu’à être éprouvées, ensemble. Un disque émouvant parfois mais, surtout, d’une implacable et sensible justesse.

Vanessa Philippe par Marta Bevacqua
crédit : Marta Bevacqua

« À l’abri du vent » de Vanessa Philippe est disponible depuis le 23 mars 2018 chez Warm-up / Modulor.


Retrouvez Vanessa Philippe sur :
Site officielFacebookTwitter

Raphael

En quête constante de découvertes, de surprises et d’artistes passionnés et passionnants.

Partager cet article avec un ami