[Live] Cabadzi et Pumpkin & Vin’s da Cuero à Stereolux

Samedi 2 décembre, les Nantais étaient à l’honneur en salle micro de Stereolux pour décrocher des uppercuts de rimes et de mots, entre mise en scène cinématographique et revendications conscientes et collectives. D’un côté, la MC au flow ciselé et intelligible Pumpkin et son beatmaker de mec Vin’s da Cuero adepte des productions à l’ancienne, auteurs d’un nouvel EP « Persona Non Gratis ». De l’autre, Cabadzi, auteur d’un album librement inspiré des textes filmiques et iconiques de Bertrand Blier, pour une performance nyctalope livrée par Lulu et Vikto, deux fascinants animaux nocturnes.

Cabadzi – crédit : Fred Lombard

Autant le dire de suite, Pumpkin et Vin’S da Cuero ont mis le feu à Stereolux. En très grande forme, la rappeuse nantaise sait trouver les mots, la passion et l’énergie pour embarquer sinon galvaniser, avec son inséparable complice aux prods mais également aux backs, le public nantais dans une performance aussi engagée qu’authentique. En véritable d’indépendants et d’activistes de la scène française – à travers le label autoproduit Mentalow Music – les deux artisans prennent la scène avec aisance et complicité.

Jamais en manque d’envie ni même de répartie, leur présence scénique et d’esprit en dit long sur leur expérience de la scène. Motivés par une sincère envie de conquérir leur ville d’accueil, les néo-Nantais font la guerre aux clichés sexistes en appelant leur public très vite acquis à scander leurs textes militants. Pari réussi pour les très méritants Pumpkin et Vin’s da Cuero, chauffeurs de salle au cœur d’une soirée pleine de répondant.

À chaque nouveau disque, son expérience singulière. Pour Cabadzi, après le redoutable « Des angles et des épines », défendu deux ans durant et sans relâche sur scène, l’objet-concept « Cabadzi x Blier » donnait fin septembre une nouvelle lecture de l’œuvre emblématique du cinéaste français. Plus qu’une association d’idées et d’époques entre les textes crus de Blier et le spoken word cadencé au rythme de l’électronique et du beatbox, le projet nantais revenu à ses basiques, en tant que véritable hydre à deux têtes pensantes, fait de la scène son théâtre.

Accompagnés par les illustrations animées d’Adams Carvalho, projetées sur des ribambelles de cordes pendues autour d’eux, Olivier « Lulu » Garnier et Victorien « Vikto » Bitaudeau orchestrent leur long-métrage des coulisses à l’avant-scène. Mêlant chanson à texte, musique électronique et hip-hop, les deux baroudeurs retracent l’itinéraire d’un cinéaste libre et atypique en onze actes, où chacun devient la Monique de « Tenue de Soirée », passant du tragique de « Fatiguée » à la dévoration de « Bouche ». Une performance vibrante, saisissante, retentissante et ô combien inspirante dont on gardera bien plus qu’un « Polaroïd » en souvenir.


Retrouvez Pumpkin sur :
Site officielFacebookTwitter

Retrouvez Vin’S da Cuero sur :
Site officielFacebookTwitter

Retrouvez Cabadzi sur :
Site officielFacebookTwitter

rédacteur en chef curieux et passionné par les musiques actuelles et éclectiques

Partager cet article avec un ami