[Clip] Violet Arnold – Moon

Sur la rive, un homme tombe lentement. Son dos frôle l’eau quand, tout à coup, des carreaux blanchâtres dégoulinent. Une bougie surgit. Des gouttes emplissent la vitre. Violet Arnold nous laisse entrer dans son nouveau clip, « Moon », brillamment réalisé par Quentin Keriven, où l’on bascule de la noirceur à la lumière, comme on chavire du sommeil au rêve en un battement de paupières. 

Dans « Moon », il y a l’obscurité et ses ombres. Tous ces morceaux de lumière qu’on essaie de garder allumés pour se sentir un peu moins seul, ou pour veiller sur une nuit sans lune. Une lune qui ne vient pas, qui ne vient plus.

Dans « Moon », il y a des corps noctambules, dont on ne parvient jamais à capturer les visages. Fixes ou trop instables, flous ou endormis sous un océan de cheveux, parfois coupés, des nuques. Insaisissables. Tous. Sauf celui de celle qui chante « I’m gonna pray for the moon / Time to get rid of the past ». Est-ce la parole de la nuit ? Ou celle de ces inconscients nocturnes ? A qui s’adresse le chant de celle qui ne nous regarde jamais ?

Dans « Moon », les plans se déroulent comme une pellicule fraîchement développée. Les images défilent, défient nos yeux. Des peintures, comme cette femme nue endormie dans un lit bleu, le visage fondu sous son épaisse chevelure. Et cette voix lie et relie des fragments de moments, entrecoupés d’escapades sur le périph’ et de flashes qui remontent à la surface. Par quel rêve s’échappe-t-on ?


Retrouvez Violet Arnold sur :
FacebookSoundcloud

Partager cet article avec un ami