Unknown Mortal Orchestra – II

Ruban Nielson, Néo-Zélandais exilé en Oregon, enregistre il y a deux ans en home studio le dix titres sobrement intitulé « II » pour son projet « Unknown Mortal Orchestra ».

Unkown Mortal Orchestra - II

Pourquoi « II » ? Parce qu’il s’agit là tout simplement du deuxième bébé de l’artiste. Nous avons là un mariage très réussi de psychédélisme et d’efficacité.

Il ressort de cet album une certaine forme de chaleur enveloppante. Les mélodies sont douces, la voix libre, jamais agressive, proche, naturelle. C’est un disque apaisant, comme un chocolat chaud après une averse, de la tendresse après une peine.

Il y a de la couleur, de la soul, de la saturation. Dissimulant des thèmes mélancoliques s’enchaînant à la perfection, un fond de rock vintage et de sonorités dépaysantes ne seraient pas peut-être pour déplaire aux chevelus de Tame Impala.

Solitude, sommeil perturbé, dépression, sursauts de vie inattendus, tout dans cet opus parlera aux inconscients fatigués et perturbés. Des paroles évoquant l’effacement de l’être, des instruments offrant une sensation de sécurité, sous forme cristalline et délicate. Un mystérieux et bien joli désordre.

« II » a le charme léger, l’évasion subtile. Tranquille mais troublant, c’est avant tout un drôle et captivant assortiment d’émotions que le projet Unknown Mortal Orchestra nous rappellera. Ces ambiances à la Syd Barret et un certain sens du groove à la manière de Sly and the Family Stone.

Ruban Nielson, ex-Mint Chicks, réussit à transmettre un charme désuet avec des instants qui n’auraient sans doute pas déplu à Captain Beefhart, Frank Zappa, ou même à Daevid Allen (Gong).

Avec un son délicieusement garage,  « II » aura,  à défaut d’avoir su proposer un nouveau genre, revisité avec un talent et une certaine modernité ces univers d’une autre époque qui reviennent à la mode dans les bacs indie.

Unknown Mortal Orchestra

« II » d’Unknown Mortal Orchestra, est sorti le 5 février chez Jagjaguwar.

facebook.com/unknownmortalorchestra
unknownmortalorchestra.com

Partager cet article avec un ami