[Clip] Ultraviolet – Reasons

Au sens propre comme au figuré, le clip de « Reasons » est une véritable plongée immersive dans l’univers d’Ultraviolet. Annonçant la sortie prochaine d’un troisième EP, « Riot », ce morceau souligne l’évolution latente du duo, sous l’influence toujours aussi décisive de Depeche Mode, mais se concentrant avant tout sur la mise en orbite d’une pop électronique aussi élégante qu’ambitieuse.

Depuis 2017, la rédaction d’indiemusic a inscrit en lettres majuscules le nom d’Ultraviolet dans un coin de son tableau de bord. Un premier EP « Outlaw » avait tout d’abord activé notre curiosité, avec notamment le très prenant « Happy End ». Puis la danse envoutante d’« Erased » sur la magnifique vidéo, célébrant ce titre redoutable et imposant, avait tout simplement confirmé la volonté du duo de donner de la hauteur à leur musique. Après la sortie remarquée de l’EP « The Keys » en 2018 (avec notamment le subtil single « Red Sky Upon Your Head »), « Reasons » est arrivé il y a quelques jours comme une évidence sur notre écran.

Le sentiment qui prédomine les premières écoutes, Ultraviolet affine sa propre singularité, tout en cultivant une attirance prononcée pour des références (aussi bien scéniques que discographiques) comme Archive ou Rone. Certainement imprégnés par les expériences nées de leurs projets respectifs, mais aussi animé par un appétit dévorant pour la musique en live – il est très fréquent de croiser Louis à la Coopérative de Mai à la recherche d’expériences sonores nouvelles et certainement d’inspirations ! -, les deux jeunes musiciens s’illustrent sur ce morceau par une spatialisation climatique, qui permet tout simplement à leur composition de s’envoler vers de vastes espaces parallèles et inédits. Le soin apporté dans la recherche de l’équilibre sonore souligne à merveille les différentes parties de « Reasons », entre économie créative et minimalisme musical. L’idée conductrice de la somptueuse vidéo réalisée par l’équipe de Homework alimente avec bonheur ce parti-pris esthétique. Une multitude de détails entraine avec bonheur ce ballet aquatique, voluptueux et sensuel, dans une douce réalité hors du monde. Imprégnées par les contrastes de luminosité, les émotions se rejoignent, se complètent, se mélangent et finalement se confondent, comme les voix de Louis et de Romane. Cette relation vocale fusionnelle atteint ainsi son paroxysme sur la conclusion évanescente du morceau, ponctuée par le caractère implacable et autoritaire du kick massif et vibrant.

crédit : Tristan Garnero

Si ce titre ne saurait se suffire à lui-même, tant il appelle un après, il représente une introduction parfaite pour la prochaine étape discographique, et donc artistique d’Ultraviolet, que nous ne manquerons pas de révéler sur indiemusic dans les mois à venir. To be continued!

L’EP « Riot » d’Ultraviolet est prévu pour août 2019.


Retrouvez Ultraviolet sur :
Facebook

Partager cet article avec un ami