[LP] Thick – 5 Years Behind

Cela faisait un bon moment qu’on ne s’était pas autant enthousiasmé face à un disque punk rock mélodique ! « 5 Years Behind » de Thick est une réussite totale, tant sur la forme que sur le fond. Le retour inespéré d’une musique jouissive et emplie de significations, de revendications et d’affirmations humaines.

crédit : Devin Bristol Shaw / Rachel Cabitt / Mike Duesenberg

Au moins, ces trois femmes ont quelque chose à dire, et elles le font bien ! Nikki, Shari et Kate, alias Thick, ont visité de long en large leur Brooklyn natal pour en déceler tous les manques, toutes les imperfections. Au cœur de l’ensemble urbain, elles ont branché leurs instruments, ont évité de s’inspirer des divers sons entendus aux coins des rues ou sortant d’enceintes trop puissantes, à travers les fenêtres ouvertes de bâtiments insalubres. De là est né « 5 Years Behind », monument rock jouant aussi bien la carte de l’efficacité que celle, plus délicate dans ce genre d’exercice, de la subtilité et de la mélodie. Onze pistes ayant chacune leur propre personnalité, leur discours, leur intention primordiale. Une fête noise qui ne s’égare jamais quand il s’agit de s’affirmer ; bien au contraire.

Ces chroniques existentielles maîtrisées et concentrées font de Thick l’élément majeur de nos longues journées d’ennui ; car les New-Yorkaises, hyperactives et focalisées sur leur écriture, sèment l’énergie et l’engouement partout où elles passent. Appelant des harmonies pop à la rescousse quand les guitares se font trop présentes (« 5 Years Behind », « WHUB »), le trio ne se soumet à aucune lecture trop rapide de son art, à aucune facilité théorique ou pratique. Les chansons s’enchaînent, se dénouent et se consument dans une sincérité palpable (« Sleeping Through The Weekend ») pour mieux s’allonger sur le lit brûlant d’une mélancolie rassurante et apte à apporter toutes les sources organiques nécessaires au don inconditionnel de soi (« Won’t Back Down »). Dans ce contexte, les explosions furieuses et contestataires font montre d’une redoutable efficacité, d’un « Fake News » prêt à faire pâlir le gros Donald à un « Your Mom » qui se moque royalement du regard que les autres portent sur l’individu. Malignes et focalisées sur leurs maux et leurs remèdes, les têtes pensantes de Thick désarment chacun de nous, nous laissant hébétés et admiratifs.

Voilà un opus que l’on n’est pas prêt d’oublier, et pour cause : « 5 Years Behind », malgré ce qu’il sous-entend, a toute la vie devant lui. En plus d’avoir totalement changé la nôtre !

crédit : Devon Bristol Shaw

« 5 Years Behind » de Thick, disponible depuis le 6 mars 2020 chez Epitaph Records.


Retrouvez Thick sur :
Site officielFacebookTwitterInstagram

Partager cet article avec un ami