L’interview rock’n roll coaster des Theme Park

Accompagné de guitares suaves et dansantes, le quatuor londonien Theme Park a fait office de brise glace musical à l’occasion à l’occasion de leur concert organisé par Coopérative Music à la Flèche d’Or.
Je les ai rencontré pour indiemusic quelques heures avant leur montée sur scène pour parler du futur album et de la prochaine tournée anglaise.

crédit : Emma Swann
  • Bonjour, bienvenue à Paris ! Pouvez-vous vous présenter brièvement et dire quel instrument vous jouez dans le groupe ?

Miles : Hey, moi c’est Miles, et je suis au chant et à la guitare.
Oscar : Moi, c’est Oscar je joue de la guitare et de la basse.
Marcus : Salut, moi c’est Marcus, je suis au clavier et à la guitare.

  • Pourquoi avoir choisi « Theme Park » comme nom de groupe ? Fan du jeu vidéo ou des parcs d’attraction en général ?

Marcus: Ça vient tout bêtement du fait qu’il y a un parc à thème appelé « Jesus Theme Park » en Amérique du Sud (Argentine) et on trouvait que ça sonnait bien et donc on l’a gardé sauf qu’on a enlevé le « Jesus » (rires) et c’est devenu Theme Park tout simplement.

  • Vous avez récemment signé avec le gros label Transgressive UK. Pourquoi ce choix ? Et comment ça s’est passé ?

Miles: En fait, avant on était chez un petit label nommé « Paradyse Records », label raccordé à Transgressive UK. Et de fil en aiguille ça s’est concrétisé avec Transgressive. Ils sont venus nous voir en live et après un concert ils nous ont dit « Let’s Make Love » (rires).

Oscar: Ne dis pas n’importe quoi ! En fait, ils ne l’ont pas dit de manière explicite, mais ils l’ont, en effet, sous-entendu (rires).

crédit : Emma Swann
  • Pour le moment vous avez sorti deux singles (Wax et Milk). Vous avez récemment enregistré quelques morceaux pour votre futur premier album. Où est-ce que vous travaillez dessus ? Quel studio ?

Marcus: On a seulement commencé à écrire ! Et on est basé dans Hackney à Londres. Tu connais le coin ? Bah voilà, on est là bas.
Miles: Elle connait pas forcément le studio en lui-même. Bref, on est effectivement à Londres pour le moment.

  • Et comment ça se passe ?

Miles: Super bien, on est vraiment axé sur l’écriture pour le moment, mais tout se déroule bien.

  • En parlant d’écriture, comment ça se passe pour les paroles ? Une tête pensante dans le groupe qui écrit la majorité où vous travaillez vraiment tous les trois dessus ?

Miles: On bosse tous les trois certes, mais étant le chanteur, c’est surtout moi qui écris !

  • Deuxième fois ce soir que vous jouez à Paris. J’ai lu pas mal de reviews concernant le set de la Maroquinerie. Apparemment vous avez pas mal cartonné ! Qu’attendez-vous de ce soir ?

Miles: Que les gens DANSENT ! C’est tout ce qu’on demande, que les gens s’amusent. C’est vrai qu’en décembre dernier le public avait vraiment été très réceptif et très sympa !
Marcus: Oui, par contre, ils adorent taper en rythme dans les mains?
Miles: Ah ça oui ! Ils ont passé quasi tout le concert à taper dans les mains, j’étais un peu perdu (rires).

crédit : Emma Swann
  • Vous avez aussi récemment fait la 1ère partie des Bombay Bicycle Club en UK et là fin février/début mars vous faites enfin votre propre tournée headline là-bas ! Vous êtes d’ailleurs assez connus ! Comment vous sentez vous ? Excités ?

Marcus & Oscar: On n’est pas si connus que ça (rires gênés).
Miles: C’est en effet cool qu’on puisse faire notre première vraie tournée, on a hâte de voir ce que ça donne !

  • Toujours sur les tournées, une ville, un pays où vous aimeriez jouer le plus tôt possible ?

Miles: Paris ! (rires) Non, plus sérieusement les États-Unis ce serait un rêve !
Oscar et Marcus: Oui, même chose pour nous !

  • Quels groupes écoutez-vous en ce moment ? Des noms que vous nous recommanderiez ?

Les 3: Citizens ! On adore vraiment ce groupe donc on les écoute pas mal et on les conseille vivement
Miles: Friends évidemment ! D’ailleurs on est vraiment content de jouer avec eux ce soir
Oscar: Cast of Cheers aussi ! On va tourner avec eux en UK et on adore

  • Dernière question: après la tournée anglaise, quels sont donc vos plans ?

Miles: La sortie de l’album si tout va bien (grand sourire). Il devrait sortir en fin d’année !

Nb : Louis, bassiste de Theme Park, était absent pour cette soirée, jouant aux claviers sur la tournée des Bombay Bicycle Club.
Un grand merci au groupe pour l’accueil, à indiemusic et surtout à Coopérative Music France pour m’avoir permis de faire l’interview.