[LP] The Wytches – All Your Happy Life

Signées sur Heavenly Records, fournisseur officiel de la nouvelle vague psyché en Grande-Bretagne, nos Sorcyères sont un peu particulières au sein de ce mouvement riche en excellents groupes. En effet, les Wytches pratiquent davantage ce qu’ils appellent du « surf doom ». Entendez par là une musique très lourde mais aux guitares bourrées de delay et de flanger comme pouvaient en abuser les groupes surf de la grande époque, ou même les Pixies, dans un autre genre, plus récemment.

The Wytches - All Your Happy Life

Bienvenue donc au sein de trente-sept minutes de rock à guitares surprenant et maîtrisé, évoquant aussi bien un western glauque, qu’une virée sur la côte décapante et acide. Les Wytches semblent avoir trouvé une recette unique en empruntant des tas d’ingrédients qui semblaient n’avoir jamais été faits pour coexister. Le groupe affectionne donc les parties planantes, mais uniquement pour mieux surprendre après en étalant sa puissance. D’ailleurs, si l’excellent premier album en 2014, « Annabel Dream Reader », n’y allait pas de main morte sur la partie « doom », étant parfois proche de la terreur, les Wytches semblent ici avoir appris à être plus subtiles en calmant – un peu – le jeu, mais surtout en soignant – énormément – les mélodies.

Le morceau d’ouverture, « C-Side », illustre bien ce constat : une rythmique façon enclume, une guitare menaçante, mais pourtant une mélodie imparable. S’ensuit « Can’t Face It », une chanson peu banale qui interpelle dès la première écoute avec sa guitare infectieuse. The Witches a, semble-t-il, trouvé une formule qui lui convient et réussit vraiment développer un don pour composer des morceaux uniques que nous aurions du mal à entendre ailleurs ou dans d’autres circonstances. Dans le genre, « A Feeling We Get » est du même tonneau avec son couplet lancinant et son refrain lancé par une guitare acide et magnifiée par un chant plaintif mais intense. C’est fort, très fort !

crédit : Steve Gullick
crédit : Steve Gullick

Le chanteur, au milieu de la bataille s’impose en gueulant, mais moins qu’auparavant, ce qui le rend nettement plus digeste sur la longueur. Nous pensons parfois à Kurt Cobain, plus pour la manière de chanter que pour le timbre en lui-même. Le quatuor de Brighton s’offre quand même quelques incartades vers des morceaux plus apocalyptiques, comme dans son premier opus, avec notamment « Ghost House », qui porte bien son nom tellement nous nous croyons au milieu d’un film d’horreur.
Si l’expression « album de la maturité » a un sens, alors elle s’applique parfaitement à ce « All Your Happy life » qui démontre le songwriting impressionnant des Anglais.

« All Your Happy Life » de The Wytches est disponible depuis le 30 septembre 2016 chez Heavenly Recordings.


Retrouvez The Wytches sur :
Site officielFacebookTwitter

Partager cet article avec un ami