Lateef The Truthspeaker et The Procussions : le rap ricain s’impose avec force au Chabada

Mercredi soir au Chabada, le hip-hop indépendant américain s’exprimait avec une énergie affolante pendant plus de deux heures.

The Procussions

D’abord avec Lateef the Truthspeaker, véritable armoire à glace vivante et showman imposant.

Lateef the Truthspeaker

Seul devant son public et accompagné de son dj envoyant des samples bien senties, on était en droit de penser que sa seule présence sur scène allait faire peu.

Lateef the Truthspeaker

C’était sans connaitre le gaillard de tout juste quarante ans qui a lui tout seul a captivé la foule tout en appelant les filles sexys dans la salle à se manifester.

Lateef the Truthspeaker

Lateef, notre rappeur californien a adopté un jeu de scène très musclé, en allant constamment faire le show face au public sur le radiophonique « We the People », l’entrainant « Testimony » ou le chaud « Lady Don’t Tek No Take » rappelant dans son phrasé un certain Shaggy.

Lateef the Truthspeaker

Par la suite, la formule trio de The Procussions avec ses deux MCs et son dj prennent le relai.

The Procussions

Ambiance ultra chaude et dynamisme non canalisé, Mr. J. Medeiros et Stro Elliot déboulent au club du Chabada devant un parterre d’aficionados.
Les deux rappeurs se croisent, interpellent le public et bondissent sur la scène.

The Procussions

Alternant les samples hip-hop, soul et rock, le trio de Los Angeles inondera la salle de sa fougue et offrira pour la première date européenne de sa tournée une sacrée claque d’un show comme on n’en fait pas chez nous.

The Procussions

Sans artifice et avec un goût assuré pour l’audace et le sens du spectacle, Medeiros et Elliot m’ont filé une sacrée claque. Je me souviens notamment de la baffe « Shabach », du débit hallucinant de Medeiros sur « Little People » et de leur nouvelle collab’ avec Hocus Pocus dont je n’ai pas retenu le nom.
Je me demanderais longtemps l’utilité de la batterie occupant une partie de la scène, avant de voir Stro Elliot s’y installer sur le très énergique « The Fringe ».

The Procussions

Mercredi soir, la West Coast du rap us d’Oakland à Los Angeles s’est invitée au Chabada et a offert à un public composé d’amoureux et d’amateurs du genre un show saisissant et énergique.
Pour sa deuxième soirée « Hip-Hop Is Not Dead », impossible de penser le contraire du dicton créé pour l’occasion.

facebook.com/lateefthetruthspeaker
theprocussions.com
facebook.com/TheProcussions

Partager cet article avec un ami