[EP] The Portalis – EP

Parvenir à captiver l’auditeur d’un bout à l’autre d’un EP dont la brièveté n’enlève rien à sa complexité ; pari réussi pour The Portalis avec ce nouvel effort aussi indispensable que somptueux.

The Portalis - EP

Sera-t-il possible d’échapper à la vague émotionnelle projetée sur nous par ce nouvel EP de The Portalis ? On serait tenté de répondre par la négative, et ce, sans aucun doute possible. En trois titres, le projet originaire d’Aix-en-Provence fait montre d’un formidable talent de composition et d’arrangement, évoluant dans une pop mâtinée d’éléments rock et électro aussi inattendus qu’indispensables. L’oreille aux aguets, l’auditeur scrute chaque mélodie, chaque détail de ces pistes satinées et sublimes, lumineuses et bénéfiques. Un baume à l’âme et au cœur comme on en entend rarement, mais qui provoque toujours un effet bienvenu et totalement addictif.

Ainsi, aucun des morceaux ne ressemble à l’autre, achevant de troubler les contours pourtant parfaits d’harmonies élaborées et intelligentes. « Miracle Sun » nous embarque aux frontières de la soul-funk avant de calmer le jeu lors d’un pont intermédiaire de toute beauté. Une introduction qui, pourtant, ne laisse en rien présager l’atmosphère riche et exceptionnelle de « Tianjin », raz-de-marée pop excitant et parfait, bouleversant et essentiel. Des rythmes tribaux bientôt poussés vers des sommets musicaux hors du commun, au milieu desquels chaque instrument emprunte sa propre voie pour semer les éléments vitaux d’une chanson exemplaire. Et, pour clore ce déferlement déjà incroyable et salvateur, « Breathe » apaise et rassure, ballade tendre et amoureuse où les chœurs s’entrelacent dans un seul et même élan, tandis que le refrain, sobre et immédiat, nous berce et nous étreint. Trois instantanés incomparables et inépuisables, écoute après écoute.

Avec cet EP mémorable et duveteux, The Portalis rentre dans l’univers pourtant si fermé de la musique hexagonale par la grande porte, quatre ans après un premier EP déjà inoubliable, avec un constant souci de perfection qui touche au génie. Et, au vu des capacités de nos nouveaux héros sur scène, nul doute que l’expérience se prolongera durant des heures entières et promet de laisser des traces indélébiles dans l’esprit de quiconque acceptera de pénétrer dans leur monde à part. De ceux que l’on chérit durant toute une vie, en attendant impatiemment ses successeurs. L’art de la beauté dans toute sa splendeur.

crédit : Ewen Barraud
crédit : Ewen Barraud

« EP » de The Portalis, sortie le 28 avril 2016 en digital.

Release-party le 8 avril 2016 au Bus Palladium.


Retrouvez The Portalis sur :
Site officielFacebookTwitter

Partager cet article avec un ami