[Entourage #90] TERRIER

Sa voix est rauque et cendrée, son flow scandé et grave. TERRIER sort, une à une, de son vivarium pétri d’un imaginaire social, ses chansons pop douces-amères et poétiques enracinées dans un présent contemplatif. Après l’étourdissant « Tourniquet » exposant sa relation complexe au péril amoureux, le jeune chanteur vendéen revient avec « Traversée punk », hymne exalté à l’exil en solitaire. Parce que l’isolement ne dure qu’un instant, TERRIER retrace pour indiemusic cinq amitiés musicales essentielles, des potes confidents à ces rencontres d’un soir qui redonnent foi en l’humain.

crédit : valerian7000

Rone

J’avais la chance d’être le voisin de studio de Rone l’année dernière, au tout début de ma phase de création. Je crois même qu’il faisait partie des trois premières personnes à avoir écouté mes maquettes en 2019, en me donnant un avis hyper détaillé et encourageant. C’était un moment spécial pour moi car j’étais entre le stress et l’excitation de savoir ce que pouvait penser un des mecs que j’ai écoutés et que j’écoute encore beaucoup chez moi. Bon, je vous avoue que ça s’est bien passé (rire). Erwan est quelqu’un de super humainement, un super musicien avec une modestie débordante… On a encore l’occasion de se voir de temps en temps depuis cette année, une très belle rencontre pour moi !


Last Train

Je les ai vu pour la première fois en 2015 au 1988 Live Club à Rennes. Genre le concert au hasard, sans avoir écouté. Et là les mecs balançaient leurs guitares contre les murs du bar, normal. En 10 minutes, ils avaient réussi à saisir tout le public ce soir-là, ça faisait super longtemps que je n’avais pas vu ça, et je suis toujours fasciné par leurs performances en concert aujourd’hui. Je connais très bien Julien, le guitariste, qui est le réalisateur de mon nouveau clip. Un super gars, qui a une sensibilité à l’image énorme. Genre tout était facile à ma place, gros câlin à lui.


Sueür

Copains d’after. J’ai rencontré Sueür à l’after des Bars en Trans en 2019 et la dernière fois que je les ai revus c’était à l’after du festival Pop Factory à Tourcoing. Je ne suis habituellement pas fan de musiques engagées, mais là il y a un truc différent dans ce band. Le chanteur, Théo, vit ses chansons à 200% en live, il est complètement incarné et c’est beau à voir (ça fait peur des fois aussi). La musique et les textes me parlent grave, et ce sont des super compagnons d’after. Un trio qui te laisse vraiment pas indifférent à chaque concert.


BB Brunes

Une super rencontre au Splendid à Lille au début du mois de mars. Les mecs sont adorables, et c’est rare d’avoir des headlines qui prennent autant de temps pour discuter, rigoler, partager ! Leur public est tout aussi chaleureux, c’était un très bon moment, qui va en devenir un super souvenir. Je suis particulièrement fan de l’album solo d’Adrien Gallo, le chanteur, qui me transporte à chaque fois que je me le mets dans les oreilles. Le texte, le mix, la musique… tout t’emporte quoi ! J’étais très content de le rencontrer ce soir-là.


Martin Luminet

Martin, c’est aussi un des premiers mecs à qui j’ai fait écouter mes démos. Je voulais avoir son avis sur mes textes, sur la prod. J’ai tellement adoré son morceaux « les garçons ». On a eu l’occasion de se rencontrer à quelques soirées à la suite de ça. On n’a jamais bossé ensemble mais c’est un truc qui me plairait beaucoup. À vrai dire, on parle plus de foot que de musique maintenant. On finira peut-être par monter une équipe ? j’attends sa réponse (rire). J’ai hâte de voir son concert aux Francos, avec qui j’ai la chance d’être dans les projets accompagnés par le Chantier. Force à lui, je l’adore !




Retrouvez TERRIER sur :
FacebookTwitterInstagram

Partager cet article avec un ami