[Clip] [Exclusivité] Sweet Gum Tree – Exposure

Sous la forme d’une nostalgie d’un désir simple et immédiat, « Exposure » confronte le spectateur à un grand pas en avant dans la vision de l’attraction et de la sensualité, grâce à une mise en scène imprégnée de souvenirs immortels et de visions emplies d’une intense jouissance.

Une histoire de formes, d’angles, de textures et de sens. Avec « Exposure », Sweet Gum Tree nous embarque au milieu des pièces tamisées d’un lieu éloigné du monde, en compagnie d’une femme dont la beauté ne cesse de nous subjuguer, plan après plan. Sans jamais nous positionner comme voyeurs, à l’instar du musicien enfermé dans le prisme d’un écran de télévision en noir et blanc, la réalisation de Jonathan Verleysen est un exemple parfait de sensations et de reliefs que l’on peut distinguer sous nos doigts et dont les effets nous consument et nous ravagent. En quelques mouvements de caméra ou en choisissant scrupuleusement une variété impressionnante de décors, le metteur en scène offre à la phrase centrale « She sends electric signals in the air » la plus puissante des illustrations.

Le rock libre et caressant de la piste sonore enlace notre héroïne. La recherche du contact humain grâce à l’art se métamorphose en jeu du chat et de la souris, en rapport de domination-soumission menant droit à l’extase sensorielle. Collection de tableaux poétiques, venimeux et aphrodisiaques, « Exposure » nous perturbe et nous fascine ; un phénomène aguicheur dont la tension sexuelle, omniprésente mais s’exposant sans aucune futile brutalité, nous attire inexorablement dans sa toile, chatouillant habilement nos épidermes et notre imagination.

« Silvatica » de Sweet Gum Tree, sortie le 26 novembre 2021 chez Dreamy Bird et Cargo Records via Microcultures et Kuroneko.


Retrouvez Sweet Gum Tree sur :
FacebookTwitterInstagram

Partager cet article avec un ami