[Inspirations #2] Sphaèros

Il est difficile de définir la musique en particulier, et l’art en général, de Sphaèros. Porté par les courants obscurs de l’électro, du rock et de structures proches aussi bien de l’ambient que de la rupture harmonique, son don de compositeur rejette toute forme de repère ou d’analyse, l’ensemble résultant en un magma puissant et éternellement bouillonnant. Tandis que son album sort dès demain, nous avons voulu en savoir davantage sur les influences de ce créateur inclassable et passionnant. Le tout, évoqué par lui-même.

J’ai toujours préféré, en littérature, peinture ou musique les « artistes maudits », hantés, dérangeants. Car l’Art doit être pur et extrême et est fait pour faire prendre conscience, réveiller l’âme de sa torpeur sociétale, nous libérer du bien pensant, du convenu. Nous faire vibrer sans concession.

Il y a Bruce Haak, qui est l’un des pionniers et précurseurs oubliés de la musique électronique, déjà dans les années 60.

Bobby Beausoleil, artiste maudit emprisonné à vie depuis 1969 pour le meurtre d’un dealer en rapport avec la Famille Charles Manson. Il a créé la bande son hallucinante de mon film favori, « Lucifer Rising » de Kenneth Anger.

Silver Apples, qui ont sorti deux albums dont celui-ci, qui les a conduits à leur perte car ils étaient en photos de pochette aux commandes d’un avion de la Pan American Airways et ont eu l’idée de mettre, sur la face arrière, un avion écrasé. La compagnie aérienne a interdit la sortie du disque alors qu’il venait à peine d’arriver dans les bacs, ce qui a causé leur perte. Le leader avait construit une machine hallucinante, unique nommée le « Simeon » et composée de plusieurs oscillateurs, de bandes passantes, d’un clavier et de chambres d’écho, créant ainsi une des premières musiques électroniques répétitives.

Salvador Dali est une énorme influence et je ne peux pas ne pas le citer ; car, pour moi, sa peinture est musicale et liquide, incontournable. C’est grâce a lui que j’ai voulu créer des paysages sonores se référant a sa peinture.

Roky Erickson, membre fondateur du groupe mythique 13th Floor Elevators. Il est un pilier dans mes goûts musicaux. Sa musique, sa voix et ses lyrics ont souvent été écrits par Tommy Hall, un poète transcendantal. L’union des deux nous fait voyager dans les autres dimensions et appelle le public à tout lâcher, à explorer les substances hallucinogènes. Son titre phare ; « Burning Engine » et ses paroles : « Let me take you to the empty place… » Ils étaient tellement influents dans les 60’s – et dangereux pour le bien-pensant américain – que les autorités ont décidé de l’interner en hôpital psychiatrique et de le griller aux électrochocs pour le faire taire (et ça a marché…).

Enfin, MC5, groupe mythique qui n’est pas loin du sort de Roky Erickson. Ils composaient une musique ultra puissante et révolutionnaire, appelant a tout renverser. Ils faisaient également partie des White Panthers, en rapport avec les Black Panthers pour la liberté de l’homme par la révolution. Le groupe a été en partie créé par leur manager. Ils ont tous fini emprisonnés pour diverses raisons, ou sont morts. Leur musique mythique est, pour moi, l’incarnation de la liberté ultime.



Retrouvez Sphaèros sur :
FacebookTwitterInstagram

Partager cet article avec un ami