[LP] Soccer Mommy – Collection

Un titre révélateur du contenu, tout en ne laissant en rien augurer des petites merveilles qu’il recèle ; avec « Collection », Soccer Mommy nous offre de purs moments d’extase entre pop et folk apaisée et délicieuse. Nostalgiques de périodes où le songwriting rimait avec extase et plaisir, ce disque est fait pour vous !

Quand on pense à Nashville, on s’imagine à peu près tout musicalement, sauf ce qui nous attend en découvrant « Collection », livre d’images sonores figées et magiques méticuleusement confectionné par Soccer Mommy. Sans jamais vouloir ressembler à qui que ce soit, le projet, mené par Sophie Allison, semble s’être enfermé dans une chambre (lui-même qualifiant son art de « bedroom pop ») pour donner naissance à des instantanés pop aussi simples que sublimes, car évoluant dans le temps sans jamais se contenter de se répéter. Prenant le soin de ne pas brancher des guitares qui auraient dénaturé la magie de ses créations, le trio étreint ses instruments, les caresse et adoucit nos mœurs dans une fébrilité teintée d’énergie douce et salvatrice. Désirable et empoisonné, l’album se boit, nous plonge dans une transe bienveillante et se savoure sans que l’on puisse s’arrêter de découvrir ses multiples effets.

Porté par les mesures confortables et rassurantes de « Allison », ses cordes et rythmes à la souplesse angélique, « Collection » se présente à nous comme une confidence, une poupée fragile et solitaire que l’on serre contre nous pour consoler sa peine. Pourtant, Soccer Mommy n’est pas du genre à se laisser faire, cachant des impulsions rock sous-jacentes et prêtes à bondir (« Try », « Benadryl Dreams ») en les laissant apparaître subrepticement, sans forcer le ton de façon totalement malvenue. La pochette du disque prend tout son sens le long de ces trente minutes bénéfiques et ondulantes : des claviers discrets et sensibles de l’excellent « Death by Chocolate » (comment résister à la tentation ?), ou au milieu des nappes célestes du superbe « Inside Out », chaque instrument acquiert sa place inébranlable dans un ensemble aussi sincère que juste. À ce titre, « 3 AM at a Party » nous immerge dans cette solitude qui est la nôtre quand, pas assez ivres pour nous sentir attirés par la fête, nous préférons nous isoler, surtout si l’être que nous désirons danse avec un ou une autre. De même que « Waiting for Cars », ultime moment d’apothéose sobre et franc, appelle aux regards dans le vague et à l’intime, au besoin de tendresse et de réconfort lorsque la conversation s’engage entre la voix de Sophie, la guitare et le piano. Inoubliable.

Savoureux et génial, « Collection » est un disque qui nous accompagne aussi bien lorsque nous nous préparons à la rencontre que quand nous errons, âmes en peine ou en pleine introspection, dans le labyrinthe de nos pensées troubles et mystérieuses. Avec, comme ambition, l’irrésistible nécessité de répondre à nos appels, à nos détresses, à nos joies jamais partagées. Autant s’allonger et se laisser aller ; Soccer Mommy se charge de nous consoler et d’orienter nos imaginations vers le plaisir pur et le soulagement. Une thérapie à prescrire en cas de coup de blues ; les effets bienfaiteurs sont garantis !

« Collection » de Soccer Mommy est disponible depuis le 4 août 2017 chez Fat Possum Records.


Retrouvez Soccer Mommy sur :
FacebookTwitterBandcamp

Partager cet article avec un ami