Sigur Rós – Kveikur

Est-il encore nécessaire de présenter Sigur Rós ? Ces belles personnes venues du froid de l’Islande qui depuis une quinzaine d’années jouent la musique des grands espaces du nord. À peine un an avec le vaporeux Valtari ou quatorze années passé le bijou absolu Agaetis Byrjun, Jonsi Birgisson et sa bande (diminuée du pianiste Kjartan Sveinsson) reviennent avec Kveikur, un album dans la tradition que Sigur Rós a su ériger autour depuis ses débuts.

Sigur Ros - Kveikur

Le départ du groupe de la maison de disques EMI vers les rois anglais XL ne change vraiment rien à la donne. Sigur Rós fait du Sigur Rós et déploie toujours ses longues plages aériennes et gentiment bruitistes portées par une des plus belles voix que la nature ait créé. J’ai pu lire à droite à gauche que Kveikur était un pur retour aux sources noisy du groupe (par exemple dans New Noise dont je doute qu’ils aient écouté le disque au-delà des singles Brennistein et Kveikur). J’ai bien le regret de vous annoncer que c’est faux. Les islandais ne sortent pas un album retour aux sources ni un album novateur. Sigur Rós continue plutôt son chemin avec un très beau disque une fois de plus, avec la mélancolie et les explosions mélodiques qui font l’identité du groupe, si ce n’est avec un poil de hargne en plus.

Ainsi, Kveikur est de la trempe de ces disques d’artistes et de groupes mondialement reconnus pour leur talent. Je pense notamment à Radiohead, David Bowie ou Nine Inch Nails, qui après une grosse poignée d’albums ont su assoir leur influence sur le monde de la musique à l’international. Ce type de groupes dont le retour émeut et excite à chaque nouvelle sortie, mais pour lequel une petite déception se montre lorsque la platine a fini de faire gazouiller le nouvel enfant de nos héros. Mais qu’importe, un jour ils ressortiront un classique, ou peut-être jamais.

crédit : Ryan McGinley
crédit : Ryan McGinley

« Kveikur » de Sigur Rós, sortie ce lundi 17 juin chez XL Recordings.

sigur-ros.co.uk/kveikur
facebook.com/sigurros

Partager cet article avec un ami